Les archives diplomatiques et consulaires restent à Nantes

Catégorie : Archives, Loire-Atlantique  |  le 18 Octobre 2011 par Guillaume de Morant

Après la construction et la mise en service depuis déjà deux ans à La Courneuve d'un centre d'archives flambant neuf, le Ministère des Affaires Étrangères avait le projet d'y rapatrier l'un de ses services d'archives "déconcentrés", celui de Nantes. Nous avions évoqué l'inquiétude des personnels et de personnalités de la ville ici même en février dernier.

Aujourd'hui, l'inquiétude n'est plus de mise, le projet a été classé sans suite, annonce le quotidien Ouest-France, après une mobilisation sans faille du personnel (27 agents), des syndicats, des élus, des chercheurs, des enseignants et des étudiants de l'UFR d'Histoire de l'Université de Nantes, lecteurs assidus du centre des archives diplomatiques.

Le projet abandonné concernait près de 18 km d'archives à déménager à La Courneuve sur les 28 km conservés à Nantes. C'est sans doute le bilan financier de cette opération qui a pesé dans la balance : le maintien sur place coûtait en effet beaucoup moins cher que le déménagement...

Nantes accueille depuis 1966 - et 1996 dans son bâtiment actuel - les archives des ambassades et consulats français en provenance de tous les continents. Les plus anciens documents conservés datent du XVIe siècle. L'autre centre, celui de La Courneuve regroupe les archives provenant du ministère. Les deux centres détiennent des fonds d’état civil pour les Français de l’étranger mais, pour le reste, les généalogistes ont du mal à s’y retrouver. A leur intention, un prochain dossier sera consacré aux Archives diplomatiques dans La Revue française de Généalogie.

(en collaboration avec Véronique Tison)

Il n'y a pas de commentaire

Plan du site La Revue française de Généalogie