22 dates marquantes pour l’histoire des femmes françaises

Catégorie : Histoire  |  le 08 Mars 2012 par Véronique Tison

En ce 8 mars 2012, Journée internationale de la femme, l’Insee publie une étude détaillée sur la parité dans notre société du XXIe siècle, où l'on apprend par exemple que l'écart salarial entre femmes et hommes reste de 25% mais que l'écart de temps consacré aux tâches domestiques s'est réduit de 40% en 25 ans. Pour nous généalogistes, c'est l’occasion de rappeler quelques dates marquantes pour l’histoire des femmes françaises depuis Napoléon et jusqu’en 1970 :

1804 - Le Code civil consacre l’incapacité juridique totale de la femme mariée.

1838 – Première Ecole normale d’institutrices.

1850 - La loi Falloux rend obligatoire la création d’une école de filles dans toute commune de plus de 800 habitants.

1881 - Création de l’Ecole normale supérieure de Sèvres formant les professeurs femmes de l’enseignement secondaire féminin. Les lois Jules Ferry instaurent l’enseignement primaire obligatoire, public et laïc, ouvert aux filles comme aux garçons.

1892 – Interdiction du travail de nuit pour les femmes.

1907 – Les femmes mariées peuvent disposer librement de leur salaire. Les femmes sont électrices et éligibles aux conseils des prud’hommes.

1909 – Loi instituant un congé de maternité de huit semaines sans rupture du contrat de travail.

1912 – Loi autorisant la recherche de paternité dans certains cas.

1919 – Création du baccalauréat féminin.

1920 – Les femmes peuvent adhérer à un syndicat sans l’autorisation de leur mari.

1924 – Les programmes d’études dans le secondaire deviennent identiques pour les garçons et les filles, entraînant l’équivalence entre les baccalauréats masculin et féminin.

1925 – Création de l’Ecole polytechnique féminine, première école d’ingénieurs réservée aux femmes.

1938 – Réforme des régimes matrimoniaux : suppression de l’incapacité juridique de la femme, l’époux conserve le droit d’imposer le lieu de la résidence et d’autoriser ou non l’exercice d’une profession par sa femme. Il garde l’autorité paternelle sur ses enfants.

1942 – De délit, l’avortement devient « crime contre la sûreté de l’Etat » et est puni de mort.

1944 – Les femmes obtiennent le droit de vote et l’éligibilité.

1946 – Le préambule de la Constitution pose le principe de l’égalité des droits entre hommes et femmes dans tous les domaines.

1947 – Germaine Poinso-Chapuis est la première femme nommée ministre.

1955 – L’avortement thérapeutique est autorisé.

1959 – Mise en place progressive de la mixité dans l’enseignement secondaire.

1965 – La femme peut exercer une activité professionnelle sans l’autorisation de son mari. Interdiction de licencier une femme enceinte et pendant douze semaines après l’accouchement.

1967 – La loi Neuwirth autorise la contraception (les décrets d’application sortiront en 1971 après quatre ans d’attente)

1970 – Remplacement de l’autorité paternelle par l’ « autorité parentale ». La notion de chef de famille est supprimée, les époux assurent ensemble la direction morale et matérielle de la famille.

Source : Insee Références, Regards sur la parité, édition 2012.

1 commentaire

DESBORDES Evelyne le 16 Avril 2012 à 16h25

bonjour,
vous trouverez dans les registres paroissiaux de Tourville la Rivière en 76 des remèdes pour se soigner dans le registre de 1723 à 1731 à la page 14, 15 et 26.
Soignez vous bien
Evelyne de Gironde

Plan du site La Revue française de Généalogie