Eugène Atget, photographe de Paris

Catégorie : Expositions, Paris  |  le 23 Mai 2012 par Laurence Abensur-Hazan

Eugène Atget au musée Carnavalet

Dans la continuité de l’exposition récente sur le peuple de Paris, le musée Carnavalet expose jusqu’au 29 juillet 2012 les clichés du photographe Eugène Atget (1857-1927).

Se définissant lui-même sur ses factures comme "auteur-éditeur d’un recueil photographique sur le Vieux Paris, monuments et aspects", il eut à cœur de photographier de 1898 à sa mort tout ce qui caractérisait un monde dont il pressentait sans doute la disparition.

Plus de 200 clichés sépia – Atget ne travaillait pas en noir et blanc - sont présentés. La majorité d’entre eux provient du fonds du musée lui-même, qui fut l’un des principaux clients du photographe. Un album, constitué par l’artiste américain Man Ray, grand amateur du travail d’Atget, est présenté à leur côté.

Les clichés exposés montrent ainsi aussi bien l’architecture des bâtiments parisiens que le peuple qui vivait alors dans la capitale. Des séries de photographies sont consacrées à des détails architecturaux, comme des escaliers ou des cours intérieurs et des heurtoirs de porte. D’autres, sans doute pris à l’aube, montrent les rues de Paris désertes et encore pavées. L’attention du visiteur peut se focaliser ainsi sur l’aspect de lieux - encore parfois reconnaissables - ou sur une architecture disparue.

Eugène Atget n’a pas pour autant oublié les personnages qui faisaient la vie parisienne. Artisans et commerçants ont été figés par son objectif, tout comme ceux qui exerçaient les « petits métiers », quasiment tous disparus ou bien différents aujourd’hui : l’échoppe de la marchande de frites photographiée en 1898 rue Mouffetard n’a rien à voir avec nos actuelles baraques à frites !

L’intérêt du photographe pour tout ce qui faisait alors la vie à Paris est largement démontré dans cette exposition : il immortalisa aussi bien les loisirs des enfants au début du 20e siècle à travers les petits marchands qui faisaient leur bonheur au jardin du Luxembourg que les prostituées et les devantures de maisons closes.

Considéré comme le père de la photographie documentaire moderne, il influença à n’en pas douter les photographes du 20e siècle, tel Robert Doisneau dont une partie de l’œuvre vient tout juste d’être exposée à l’Hôtel de Ville de Paris.

Y aller : Musée Carnavalet, 23, rue de Sévigné, 75003 Paris, tél. 01 44 59 58 58. Ouvert tous les jours de 10h à 18h, sauf les lundis, jours fériés, dimanches de Pentecôte.

Site Internet : http://carnavalet.paris.fr/fr/expositions/eugene-atget-paris


Carnavalet accueille Eugène Atget par mairiedeparis

Il n'y a pas de commentaire

Plan du site La Revue française de Généalogie