Les mystères de la demeure médiévale à Paris

Catégorie : Histoire, Paris  |  le 17 Octobre 2012 par Guillaume de Morant

Voilà une exposition susceptible de lever bien des mystères : à quoi ressemblait une demeure privée dans le Paris du moyen âge ? Pas facile de répondre visuellement, car si l'on excepte la maison de Nicolas Flamel sise rue de Montmorency et datée de 1407, rares sont les témoins encore debout de l'habitat privé à cette époque. Heureusement, il subsiste de très nombreux vestiges cachés, soit sous forme de remploi, soit tout simplement dans les caves, nombreuses à servir de soubassements à des constructions plus récentes (un recensement des caves est d'ailleurs lancé avec le Centre André Chastel en partenariat avec les Archives nationales).

L'intérêt de l'exposition sur La demeure médiévale à Paris est qu'elle explore toutes les formes de descriptions de l'habitat parisien au moyen âge, à travers la littérature médiévale, les enluminures et les plans de Paris les plus anciens et par le système de l'urbanisme médiéval et son organisation encore féodale, les documents de gestion et les règlements : saviez-vous que Paris était divisé en plus de 100 seigneuries différentes ?

Pour mieux comprendre et visualiser, l'expo présente trois reconstitutions en 3D : les caves de l'hôtel de Clisson (aux Archives nationales), le cellier de l'hôtel d'Ourscamp (à l'association Paris Historique) et les étapes de construction d'une maison médiévale à Paris. Une borne informatique ajoute de l'interactif, puisque le visiteur peut accéder à une carte de 200 édifices parisiens ecclésiastiques et laïques et zoomer ainsi sur la présentation historique de tous les hôtels médiévaux. La carte devrait être portée prochainement sur Internet.

Enfin, si vous avez toujours voulu savoir comment était décorée une maison du moyen âge, venez voir la reconstitution d'un intérieur présentée dans la chapelle de l'hôtel de Clisson. Chaire, table à tréteaux, tapisserie et vaisselle en bois évoquent une vie quotidienne "gothique". La visite de l'expo se termine sur une projection de 4 films du début du XXe siècle, parmi les premiers à évoquer la demeure médiévale au cinéma. Un festival d'invraisemblances qui saute aux yeux après la visite !

L'expo :

  • La demeure médiévale à Paris, Archives nationales, 60, rue des Francs-Bourgeois 75003 Paris. Du 17 octobre 2012 au 14 janvier 2013. Du lundi au vendredi de 10H à 17h30 et samedi et dimanche de 4h à 17h30. Fermé le mardi. Plein tarif 6 €.

1 commentaire

Marcel Rallon le 7 Mai 2013 à 09h56

Messieurs, passionné par l'étude des caves et souterrains (SFES) j'étudie les caves de Senlis 60300 Oise depuis bien longtemps.
J'ai eu l'honneur de publier un article sur les caves de Senlis dans " Patrimoine et Cadre de Vie" Les Cahiers de la Ligue Urbaine et Rurale n° 183 de juin 2009, parmi une série d'article concernant Senlis.

Ainsi vous pourrez vous faire une idée de Senlis Médiévale.

Cordialement

Plan du site La Revue française de Généalogie