Aux origines du judaïsme

Catégorie : Livres  |  le 14 Janvier 2013 par Laurence Abensur-Hazan

Aux origines du judaisme

Pour la première fois sans doute, un livre érudit traitant des fondements mêmes du judaïsme est publié en français et par une maison d’édition dont ce n’est pas la spécialité, rendant ainsi le sujet accessible à un plus large public. Dès les premières pages, Jean Baumgarten et Julien Darmon, coordonnateurs de l’ouvrage et respectivement spécialistes du judaïsme ashkénaze et des littératures rabbiniques, nous le font, à juste titre, remarquer. L’abondante bibliographie qui termine le livre, principalement en langue anglaise, en est la preuve.

Sous le titre (dont on ne peut que remarquer la connotation généalogique !) "Aux origines du judaïsme", une quinzaine d’auteurs (parmi lesquels Pierre Birnbaum, historien et sociologue, auteur notamment de "Les Fous de la République, Histoire politique des Juifs d’Etat, de Gambetta à Vichy", Paris, Fayard, 1992) balaient, sous un angle très particulier, l’histoire du judaïsme et du monde juif, des origines à nos jours suivant un ordre chronologique puisqu’ils nous mènent, en dernière partie, à des thèmes toujours très actuels comme le sionisme ou la place des juifs dans le monde contemporain.

Il s’agit dans cet ouvrage, comme l’écrivent là encore ses directeurs, de se pencher sur l’"histoire de la pensée et des textes" plutôt que, comme cela a souvent été fait, sur l’histoire des communautés. Celle-ci n’est pas pour autant occultée, bien au contraire, car la première permet d’expliquer la seconde.

Plus que pour d’autres populations en effet, les textes – la Torah, mais aussi tous les écrits présents dans le judaïsme tels le Talmud, le Zohar, la Kabbale, les midrashim – ont façonné le monde juif, ainsi forcément que les hommes et les femmes qui le composent. Les présentations développées de ces textes en première partie sont d’un intérêt évident pour la généalogie puisqu’elles permettent de comprendre en quoi ils ont influencé la vie de nos ancêtres juifs, aussi bien dans leurs communauté qu’à titre individuel. C’est là un éclairage qui fait bien souvent totalement défaut aux archives que nous avons l’habitude d’exploiter.

Il montre, par exemple, de quelle manière les textes fondamentaux du judaïsme ont joué un rôle dans la constitution des institutions présentes dans les communautés juives à travers le monde, telles les synagogues ou les bet din (tribunaux rabbiniques). De même, la reconnaissance d’une « autorité rabbinique » attribuée à tel ou tel érudit, grand connaisseur de la loi juive et chargé de diriger une communauté, repose sur le respect de normes fixées par les textes, même si elles ont peu à peu évolué.

Au fil du temps en effet, sages et exégètes n’ont eu de cesse d’adapter les textes, sans les dénaturer, au milieu ambiant et à l’époque afin de les rendre praticables, assurant ainsi leur pérennité. Cette adaptabilité du judaïsme et donc du monde juif, mise en lumière dans ce livre, n’est pas non plus sans incidence sur la vie des familles juives à travers le temps.

Tradition et transmission, qui sont au cœur même de l’identité juive et constituent une caractéristique majeure du monde juif, sont bien sûr aussi abordées dans cet ouvrage. La question cruciale de la transmission de l’identité juive, modifiée notamment par l’augmentation des mariages dits mixtes (entre juifs et non juifs), est essentielle aussi dans le cadre d’une généalogie.

D’un point de vue généalogique encore, ce livre aide à comprendre comment se sont constituées les deux facettes de l’identité juive, que l’on peut considérer artificielles mais qui sont désormais bien différenciées : ashkénaze et séfarade. Les deux contributions sur ce sujet offrent chacune un excellent tour d’horizon historique de ces deux mondes qui ont tant en commun mais qui sont si différents.

Ces thèmes intéresseront sans doute en priorité les généalogistes qui se découvrent une ascendance juive au cours de leurs recherches. Pour les autres, ceux qui "savent déjà" et plus généralement ceux qui veulent tout simplement connaître et comprendre, l’ensemble des contributions très érudites se révélera une mine d’informations de référence.

Aux origines du judaïsme, sous la direction de Jean Baumgarten et Julien Darmon, LLL Les liens qui libèrent, Actes Sud, octobre 2012.

Il n'y a pas de commentaire

Plan du site La Revue française de Généalogie