Le cimetière des gueules cassées de Cadillac est bien classé

Catégorie : Nouveautés, Gironde  |  le 24 Mai 2013 par Guillaume de Morant

Après plus d'un an d'attente, l'association des Amis du cimetière des oubliés de Cadillac va reprendre ses activités. Le cimetière a en effet été confirmé l'été dernier comme monument historique, ce qui lui était contesté par la commune de Cadillac. Le tribunal administratif de Bordeaux a confirmé la décision du préfet d'inscrire ce lieu hors du commun qui recueille notamment les dépouilles de "98 mutilés de la face et du cerveau". Ces soldats de 1914-1918, très grièvement blessés -et "mentalement exsangues"- ont terminé leur vie dans cet établissement.

L’association est toujours réactive aux demandes qui lui sont adressées, souvent de la part des familles en quête d’informations et précisions quant au séjour d’un proche à l’hôpital et au lieu précis de sa sépulture. Dans ce cadre, des liens ont été noués avec l’Association du Souvenir Français qui est intervenue auprès du ministère des Anciens Combattants pour demander le déblocage de l’accès aux archives détenues par le centre hospitalier de Cadillac (en principe 120 ans après le décès pour les dossiers médicaux) et « redonner leur identité à ces poilus morts pour la patrie ». La requête a été transmise à la Ministre des Affaires Sociales.

Les Amis du cimetière des oubliés ont été confrontés à un étrange micmac d'archives, quand le président de l'association, le Pr Benezech a entrepris une recherche sur les « Poilus » décédés à l’hôpital et inhumés à Cadillac, au cimetière communal avant 1922, au cimetière des Oubliés ensuite. Consultant un carton d'archives conservé par l'Hôpital, il a du interrompre ce travail après disparition des documents sur lesquels il travaillait.

Ses diverses démarches auprès de la Direction du Centre Hospitalier sont restées vaines, tout comme le courrier de la Direction des archives Départementales précisant le statut de ces documents, dont les plus anciens (plus de 20 ans) auraient déjà du été versés au Département. Le code du patrimoine (article 213-2) est pourtant clair : le délai de communication est de 25 ans à compter de la date du décès de l'intéressé, pour les documents dont la communication porte atteinte au secret médical. Dans le cas où la date de décès n'est pas connue, ce délai est porté à 120 ans, mais ici, les dates de décès sont connues.

Concernant le cimetière des oubliés, l'association souhaite aménager les trois carrés protégés, tout en prenant acte des réticences rencontrées auprès de la population locale à aborder ce thème. A Cadillac, le "cimetière des fous" est un sujet sensible.

Liens

A commander sur notre site Internet

2 commentaires

allalata le 3 Juin 2013 à 21h52

Bonjour mon nom est Hamza de l'Algérie à la recherche de disparus membres de la famille allalata en Allemagne pendant la Première Guerre mondiale connaissances scientifiques de guerre que mon grand-père était un service militaire française à la Première Guerre mondiale et l'Allemagne, prise en 1917, et a une fille mariée et libéré la prison et a épousé une fille de fille haut commandement allemand Allemand et a eu un garçon et une fille, et après la guerre, il retourne en Algérie. Trouvé la guerre d'Algérie, parce que l'Algérie est occupée par l'armée française, et avant sa mort, il nous a raconté l'histoire de son mariage en Allemagne et voulait retourner en Allemagne pour ses enfants et sa femme allemande en 1971, décédé en Algérie aller. Cette information d'archives sur l'histoire de mon grand-père pendant la Première Guerre mondiale. - Http / www.genealogie.com ------------------------------------ Archives en ligne: Recherche ** *** résultat pour le nom ALLALATA recherche http://www.genealogie.com/ *** Vos critères de recherche: * Nom: allalata période sélectionnée (par exemple, Dupont): Nom: Mohamed (ex: Patrick entrepreneurs): 1900 (Année 1925) Département: tout DE ---------------------------------- Nom: rôle de ALLALATA du nom annonce personnelle Pertinence Nom: Mohamed ---------------------------------- nom "personnes: 1 an: - http: / / www.genealogie.com ------------------------------------ Archives en ligne: la recherche *** suite d ** nom de la recherche http://www.genealogie.com/ ALLALATA *** Vos criteres de recherche: nom *: allalata (par exemple Dupont) Période Sélectionnée: Nom: mohamed (ex: Patrick) entrepreneurs: 1900 ( Année 1925) Département: tous dè ---------------------------------- Nom de l'Rôle ALLALATA Personnelles Nom Nom de la pertinence des annonces: Mohamed ---------------------------------- NOMBRE DE PERSONNES: «1 Année: Et J'ai aussi un ami en Algérie filles allemandes font de la recherche en Allemagne et en contact avec l'Association des vétérans en Allemagne et a trouvé le nom et le titre de mon grand-père et de son fils, cette information est un ans GEET un aller d'un resharshe germanne la fille et le adresse dans cette archive. TitleName allalata mon grand-père Muhammad Mahmoud jeune fille de plage d'adresses Catherine est situé dans le logement rural Stuttgart pour les anciens combattants. Malheureusement, ma famille n'a pas vu, dans ce cas, selon une étude réalisée par les voisins s'est avéré que mon grand-père a quitté sa femme et ses enfants à un autre endroit après 20 ans sont morts Enfin, je l'espère, de considérer ma demande Merci adresse: ... ALLALATA Hamza Ben Abd Elhamid Département: AIN Touila Khenchela PO Box 40005 Algérie téléphone 00213667109901
Genealogie.com: La généalogie: Etat-civil, fils faire arbre généalogique RAPIDEMENT en ligne, archi
www.genealogie.com

allalata le 3 Juin 2013 à 21h39

bonjour Je m'appelle MARISE je suis né en 1951 a 1952 a marseille ; ma mère s'appelerait JACKLINE ou JACKETTE et mon père MAURICE ou MOURRIOUS il était constructeur des puits ou entrepreneur des aiguillières en 1948
jusqu'en 1955 dans la région de
MESKINA AIN BEIDA-KHENCHELA dans l'est de l'Algérie. Mes parents m'ont laissés à cause de problèmes personnelles liés à mon père à 20 kilomètres de MESKINA. Il m'ont laissée chez un laboureur FELLAH (paysan). Suite à la dispariion de mon père biologique(MAURICE ou MOURRIOUS), quand j'avais 3 ans pour continuer à faire marcher l'entreprise familiale ma mère me laissait chez ma famille adoptive Mr MOHAMED SADEK S. et sa femme. Ma mère s'occupait de moi où elle résidait (MESKINA) en fin de journée de travail. En 1957, Mr MOHAMED
SADEK S. a déclaré au tribunal de GUELMA que ma mère JACKLINE ou JACKETTE ne pouvait s'occupée de moi. Ma mère essayait de règler les problèmes de faillite de l'entreprise pendant que Mr MOHAMED SADEK S. profitait d'elle (s'accapparait de l'entrprise et de mon adoption). En 1959, le tribunal a accordé mon adoption au sein de la famille de Mr MOHAMED SADEK S., ma mère a essayé d'annulée le jugement et de me récupérer mais a dut s'y rédoudre et rentrer en FRANCE nous sommes en 1959 car la guerre entre la FRANCE et l'ALGERIE venait d'être déclarée. Je n'est plus revu mes parents depuis cette date (1959). Si une personne connait mon histoire ou pouvait me donner des renseignements sur mes parents ou un membre de ma famille veuillez me le faire savoir.Merciliste des entreprise a maskiana de 1940 a 1961
orrosco francois. cadoni adolphe. stella dominuique . aronica . andré guigue . couture pierre . frederic soriano. alonnsi bastien. directeur de licole de la ville de maskiana 1955a 1959
JE SUIS A LA RECHERCHE DE LIEUTNENT GIREAUDAN SAS AIN TOUILA 1957 1961 J AI SES PHOTO DANS SON BUREAU AVEC LIEUTNENT BARBARé monssieur sohier et tweton warner l'allemant et je recherche aussi lieutnent ballanger raoul 1955 1958
et recherche Ces gens savent mon père et ma mère aussi le paramètre madem sohier.
Monsieur, d'après les informations de chacun des dirigeants vivants LIEUTNENT GIREAUDAN et lieutnent ballanger raoul
merci

Plan du site La Revue française de Généalogie