Les Archives du Gard inaugurent leur nouvelle salle de lecture

Catégorie : Archives, Gard  |  le 05 Juillet 2013 par Guillaume de Morant

C'est la fin d'une période difficile pour les généalogistes ayant leurs ancêtres dans le Gard. Eux qui étaient privés des archives départementales depuis la fermeture de la salle de lecture le 24 septembre 2012 ont eu la joie d'inaugurer le 4 juillet 2013 leur nouvel "outil de travail" dans de nouveaux bâtiments. La nouvelle salle de lecture offre aux lecteurs 70 places, elle est entourée de 400 m2 d'espaces d'exposition et d'un auditorium de 150 sièges. Les archivistes disposent désormais de 45 km linéaires de rayonnages.

L'inauguration a permis de fermer une parenthèse un peu pénible pour tous, généalogistes, chercheurs et aussi archivistes. Les travaux étaient prévus pour durer initialement 21 mois, la première pierre avait été posée en novembre 2008, mais le bâtiment a finalement ouvert ses portes au public avec un retard de plus de 3 ans. Certes, les chercheurs avaient accès à une salle de lecture provisoire, mais celle-ci ne permettait la consultation que des inventaires et des microfilms, toute communication des originaux avait été suspendue en septembre 2012. Une situation handicapante pour tous les publics et également pour les étudiants en histoire, notamment ceux du Diplôme universitaire de Généalogie, le seul diplôme de ce type en France, délivré par l'université de Nîmes.

Dotées de nouveaux moyens de travail, les archives départementales du Gard sont désormais attendues sur un autre chantier, celui de la publication de l'état civil ancien sur Internet. Celle-ci étant à l'étude, mais bloquée tant que les bâtiments n'avaient pas été construits et livrés, un site Web de consultation pourrait être lancé dans un avenir plus ou moins proche... Dans le Gard, la ville d'Alès dispose d'un site Web où les généalogistes peuvent feuilleter une partie des registres paroissiaux et d'état civil numérisés. Quant à la ville de Nîmes, elle propose de télécharger des tables d'état civil en format PDF. Mais il se murmure qu'une bonne surprise pourrait attendre les généalogistes nîmois d'ici quelques temps et sous une forme inattendue. Chut, nous ne pouvons en dire plus pour le moment...

Liens

1 commentaire

Stéphane Cosson le 5 Juillet 2013 à 19h36

Bonsoir Guillaume,
Pour ce qui est du DU de Généalogie, nous nous sommes adaptés à cette fermeture provisoire. Heureusement, le Carré d'Art nous a accueilli pour notre travail collectif sur la famille Crémieux, des Juifs du Pape. Et s'ils n'ont pu consulter différentes séries d'archives, ils se sont rendus compte que réaliser une généalogie à partir d'Internet et juste un fonds numérisé par le Carré d'Art spécialement pour nous n'était pas si évident que cela. Une approche différente mais qui je crois a été salutaire pour eux.

Plan du site La Revue française de Généalogie