Outre-Mer : toutes les nouvelles possibilités du site

Catégorie : Archives, France  |  le 19 Juillet 2013 par Guillaume de Morant

Après la panne due à une mise à jour, la remise en route du site des Archives d'Outre-Mer met l'accent sur le lancement de l'IREL2, une version améliorée des instruments de recherche en ligne. Deux nouveautés à signaler : un système d'onglets apparaît pour accélérer la recherche et une option de recherche géographique complète l'actuelle possibilité avec les noms de lieux. IREL2 remplace donc IREL1, mais toutes ses fonctionnalités ne sont pas encore pleinement opérationnelles. Il faudra attendre encore quelques mois pour voir complétés l'intégralité des index.

Le système des onglets est accessible après la page d'accueil (de couleur bleue qui est inchangée) en cliquant sur Inventaires détaillés/Archives. Parmi ces 8 onglets permettant d'opérer un premier tri dans les archives, notez l'apparition de deux intitulés très prometteurs : Généalogie et Archives numérisées.

L'onglet généalogie donne accès à la liste de tous les inventaires concernés par la recherche d'ancêtresavec notamment les séries déjà connues issues du Dépôt des Colonies comme celles de l'état civil (1639-1907), des greffes (1674-1912) ou du personnel colonial (17e et 18e siècles). Notez l'apparition d'une petite liste de naissances et décès en mer (1802-1872) et dans la série des archives privées, des actes pastoraux des églises protestantes d'Algérie (d'Alger, Oran et Constantine) qui se poursuit même après l'indépendance du pays.

L'onglet Archives numérisées a l'avantage de circonscrire la recherche aux seuls actes disponibles en ligne. Dans l'état civil, tous les actes ne sont pas forcément encore numérisés. Par exemple, les actes pastoraux des archives protestantes ne sont accessibles que par leur cote, très utile pour aller les consulter sur place, mais décevante pour les généalogistes ne pouvant se rendre à Aix-en-Provence. L'avantage de cet onglet est de clarifier les résultats en n'affichant que les actes en ligne.

Autre nouveauté, IREL2 intègre un mode de recherche par terme géographique (à gauche de la page). Petite subtilité, le site comprend déjà une base de données de noms de lieux, forte de plus de 3.000 noms. Celle-ci n'en comporte encore que 1800 (mais à terme, elle portera sur les 3.000 noms de lieux),sa particularité est de donner accès à une base de connaissance géographique, en clair d'expliquer ces noms de lieux, d'en donner les variantes (les noms "enfants") et de pouvoir effectuer un tri très précis des résultats sur une entité limitée géographiquement. Ainsi, au lieu d'interroger toute l'entité "Fort-de-France" en Martinique, avec ce système, il est possible d'isoler "Morne des Capucins". Le tri est également possible par type de lieu (île, fleuve, route, département, etc.).

L'importante mise à jour des contenus a été expliquée dans une précédente note, nous ne y attarderons pas. Un mot seulement sur l'ergonomie du site. Malgré tout le bien que l'on pense de la démarche de clarification et de simplification, force est de constater que de très gros efforts restent à faire pour que le portail des ANOM soit réellement et facilement accessible. La division en deux parties, le site vitrine (très réussi) et l'IREL, même en V2, rendent le site peu homogène, visuellement chargé et malgré la bonne volonté de ses concepteurs, il reste encore trop compliqué pour le néophyte qui a du mal à se repérer. Il manque par exemple un module du genre "fil d'ariane" permettant de revenir simplement au niveau précédent, sans passer forcément par la fonction "retour" du navigateur.

Et bien des points agaçants n'ont pas été réglés. Ainsi, la compatibilité avec les navigateurs et les systèmes d'exploitation n'est pas à la hauteur. Avec un Mac, vous aurez toutes les peines du monde à afficher correctement les actes (à cause de la mise à jour Java), tandis que le navigateur Chrome, pourtant utilisé par environ 30% des internautes, sur Mac comme sur PC, tourne avec bien des erreurs d'affichage. Dommage, la richesse des fonds en ligne est souvent éclipsée par la faiblesse de la forme...

Liens

Il n'y a pas de commentaire

Plan du site La Revue française de Généalogie