Les archives de la préfecture de police de Paris ferment jusqu'en janvier

Catégorie : Archives, Paris  |  le 20 Septembre 2013 par Guillaume de Morant

En temps ordinaire, les chercheurs affluent de la France toute entière et même de l'étranger. Mais voilà, depuis le 16 septembre, la porte des archives de la préfecture de police de Paris est close. Le réaménagement des locaux doit permettre un meilleur accueil du public, en attendant que le projet de déménagement au Pré-Saint-Gervais prenne corps. Il faut dire qu'avec seulement 17 places, la salle de lecture peine à accueillir les 3.000 chercheurs qui s'y pressent chaque année.

Et on les comprend, les fonds de la "PP" offrent une continuité et une cohérence archivistique de l’histoire policière uniques en France, sur plus de cinq siècles et plus d’une dizaine de kilomètres linéaires de documents conservés sur plusieurs sites ! Et sur le plan strictement généalogique, les archives de la préfecture de police peuvent répondre à bien des questions quand l'aïeul recherché a vécu en région parisienne.

Votre ancêtre était policier, résistant, déporté ? Il a été impliqué dans une procédure d'épuration ou dans une procédure criminelle ? Ou bien il a péri de mort violente ? Peut-être pourrez-vous en retrouver la trace dans les fonds conservés par le SMAC (Service de la Mémoire et des Affaires Culturelles). La Préfecture de police garde des archives étonnantes avec par exemple les registres d'immatriculation des véhicules anciens comme ceux de l'année 1927.

L'arrivée à saturation des espaces de stockage, la vétusté de certains d'entre eux et même la menace d'infiltration des eaux, voire d'inondation en cas de crue exceptionnelle de la Seine, appellent un nouveau projet de déménagement permettant également un meilleur accueil du public. Le lieu a déjà été retenu au Pré-Saint-Gervais, mais pour l'instant aucune date n'est avancée pour les aménagements nécessaires et ce déménagement.

Liens

Il n'y a pas de commentaire

Plan du site La Revue française de Généalogie