Les grands-parents en chiffres

Catégorie : Nouveautés  |  le 24 Octobre 2013 par Véronique Tison

Grand-mère

L’ l’Institut national de statistiques et d’études économiques a publié une étude qui fourmille de détails sur les 15,1 millions de grands-parents que compte la France métropolitaine. Ces enquêtes étant assez récentes, elles manquent de comparatifs historiques lointains mais l’intérêt n’en est pas moins réel pour les généalogistes qui peuvent, grâce à leurs souvenirs et à leurs recherches personnelles, comparer la situation présente avec ce qu’ont connu leurs ancêtres.

Les 15,1 millions de grands-parents (8,9 millions de femmes et 6,2 millions d’hommes) sont 2,5 millions de plus qu’au début des années 2000, une évolution due tout à la fois au vieillissement des générations nombreuses nées après la guerre – les enfants du "baby boom" qualifiés aujourd’hui de "papy boomers" - et à l’allongement de la durée de la vie.

On devient pourtant grand-parent à un âge plus avancé qu’avant : en 2010, 54 ans en moyenne pour les femmes et 56 ans pour les hommes, soit deux ans et demi plus tard que lors d’une précédente enquête en 1998. C’est la conséquence du recul de l’âge auquel on devient parent et cette évolution est appelée à se poursuivre puisque les femmes ont en moyenne aujourd’hui 28 ans à la naissance de leur premier enfant, quatre ans plus tard qu’à la fin des années 1960

A 40 ans, 1% seulement des Français sont déjà grands-parents mais à 56 ans c’est le cas de la moitié d’entre eux et des trois quarts des personnes de 65 ans. La proportion de grands-parents culmine à 80% à l’âge de 70 ans et reste stable ensuite.

Les femmes diplômées, parce qu’elles ont statistiquement moins d’enfants, sont moins fréquemment grands-mères (73% des 65 ans ou plus ayant le baccalauréat contre 84% des non diplômées du même âge) alors que les hommes sont huit sur dix à devenir grands-pères, qu’ils soient diplômés ou non.

Après 75 ans les grands-parents ont en moyenne 5, 2 petits-enfants mais ce chiffre cache de fortes disparités : 9% n’en ont qu’un seul, 12% en ont 10 ou plus. « A l’avenir, le nombre moyen de petits-enfants devrait diminuer. En effet, la taille des familles s’est concentrée sur deux enfants et les familles très nombreuses se sont raréfiées. Seuls 4% des quinquagénaires ont eu cinq enfants ou plus, contre 11% des octogénaires », remarque l’Insee.

Le Nord-Pas de Calais et la Lorraine sont les régions qui comptent le plus de grands-parents (85% des 75 ans et plus) alors que l’Ile-de-France ferme la marche avec une proportion de 74%. Paris se distingue du reste de l’Ile-de France avec un taux particulièrement faible de 64%.

C’est aussi dans le Nord-Pas-de-Calais que les grands-parents ont le plus de petits-enfants, un peu plus de six en moyenne, reflet de la forte natalité de la région la plus peuplée de France dans les décennies d’après-guerre.

L’étude nous apprend aussi, sans surprise, qu’il est plus fréquent de connaître ses grand-mères que ses grands-pères, celles-ci vivant plus longtemps et étant en moyenne plus jeunes que leur conjoint. Par ailleurs, les grands-parents maternels sont plus souvent en vie à la naissance de leurs petits-enfants que les grands-parents paternels, les mères étant en moyenne plus jeunes que les pères.

A leur naissance en 2010, 19% des enfants avaient déjà perdu leur grand-père paternel mais seulement 6% n’avaient plus leur grand-mère maternelle. A 30 ans, quatre personnes sur cinq n’ont plus leur grand-père paternel mais la moitié ont encore leur aïeule maternelle. On comprend alors que les femmes, et spécialement les grand-mères, soient le plus souvent la courroie de transmission de la mémoire familiale.

A noter : l'étude de l'Insee est accompagnée de 19 éclairages régionaux, à voir et à télécharger sur le site : insee.fr.

Photo © alephnull - Fotolia.com

1 commentaire

Family Puzzle le 28 Octobre 2013 à 11h23

intéressant ! Ces informations m'ont donné envie de savoir à quel âge mes grands-parents l'étaient devenus : effectivement, comme je l'ai dit dans mon article "A quel âge devenait-on grands-parents ?", ils étaient plus jeunes que ceux d'aujourd'hui , et cela s'avère exact pour la génération précédente !

Plan du site La Revue française de Généalogie