Les sénateurs très inquiets pour les archives de la Défense

Catégorie : Archives, France  |  le 13 Mars 2014 par Guillaume de Morant

C'est un véritable cri d'alarme que lance la commission des finances du Sénat sur l'état des archives de la Défense. Dans un rapport public, deux sénateurs dénoncent les conditions de conservation “déplorables” de certains fonds d’archives du service historique de la défense (SHD) et pointent du doigt l’absence de vision stratégique, relève le magazine Acteurs publics.

Dans ce rapport d'information n° 358 (2013-2014) des sénateurs Yves Krattinger (Soc) et François Trucy (UMP) publié le 10 mars dernier, les archives de la Défense semblent vieillir à un rythme accéléré. Le service historique de la Défense (SHD) créé en 2005 de la fusion des services historiques des armées (terre, air, Marine, gendarmerie), en prend pour son grade : le SHD “est allé au bout des économies qu’il était possible de réaliser à structure et missions constantes” et“il n’est plus en capacité de remplir de manière satisfaisante les missions qui lui sont confiées”, estiment les deux sénateurs.

"...La pérennité de certains fonds d’archives est menacée par des conditions de conservation déplorables, malgré les efforts déployés par un personnel compétent et impliqué”, poursuivent-ils. Les sénateurs, qu'on a connus plus mesurés, pointent également "la dispersion des sites, des locaux vétustes et inadaptés dont certains sont imprégnés d’humidité et gagnés par les moisissures, les retards dans l'informatisation et l'absence de vision stratégique du ministère".

Après cette lourde charge, le rapport dresse la liste des défis qui se posent au SHD : la numérisation et la mise en ligne de ses fonds”, “la collecte et l’archivage des documents électroniques” et “le développement de la recherche historique et de la collecte de documents sur les théâtres d’opération”. Puis le rapport esquisse des solutions pour permettre au SHD de relever ces défis : une évolution de la tutelle, le regroupement des archives sur un nombre réduit de sites et “la construction de bâtiments neufs”, plutôt que des travaux de rénovation“peu efficaces et finalement coûteux”, concluent les rapporteurs.

Lire aussi :

2 commentaires

Gilles DUTERTRE le 27 Mars 2014 à 11h46

En tant qu'utilisateur provincial, une des plus grandes difficultés rencontrés est l'obtention d'une place pour consulter les archives. Il faut actuellement au moins un mois de préavis, mais sans que l'on sache à partir de quand il y a de la disponibilité. Je pense que ce dernier point devrait apparaitre sur le site internet du SHD, ce qui faciliterait grandement l'organisation d'un déplacement.

ACHERCHOUR BRAHAM le 21 Mars 2014 à 10h52

je fils acherchour said caporal chef mort pour la france le 5 avril 1945 a heiteren 68 sa tombe a cenai n 151 sa fait 22 ans je ne pas vue sa tombe envoyer moi les papiers que ilfaut pour visiter sa tombe voice mon adrese acherchour braham bp n 64c sidi aich w de bejaia algerie merci reponre moi par courier svp

Plan du site La Revue française de Généalogie