Croix Rouge Internationale : les archives des prisonniers de guerre sont en ligne

Catégorie : 1914-18  |  le 06 Août 2014 par Guillaume de Morant

Où est mon mari, mon fils, mon frère ou mon cousin ? Et à présent, où était mon aïeul prisonnier pendant la Grande guerre ? Ces questions, de nombreuses familles les ont posées au Comité International de la Croix Rouge pendant et après le conflit. Depuis le 4 août 2014, ces archives ont été numérisées en partie et mises en ligne et sont accessibles sur le portail de cette institution, comme La Revue Française de généalogie vous l'avait annoncé, et cela, pour le plus grand bonheur des chercheurs et généalogistes !

Il faut bien comprendre que ces archives sont considérables par leur ampleur : au cours de la première guerre mondiale, 10 millions de personnes furent capturées et internées pendant plusieurs années dans des camps de détention : 8 millions de militaires sur le front et 2 millions de civils, principalement des civils qui se trouvaient à l’étranger, en pays ennemi, mais aussi des civils dont le territoire était occupé par l’ennemi. A Genève, le Comité International de la Croix Rouge charge l’Agence Internationale des Prisonniers de Guerre, d'une mission essentielle dès 1914 : recevoir les listes nominatives de ces prisonniers et créer une fiche pour chacun. C'est ce gigantesque fichier qui vient d'être mise en ligne.

Cependant, la recherche au sein de ces listes n'est pas simple, car si les noms ont bien été indexés, ils ne figurent que par lots ou tranches de noms. A vous de repérer l'individu recherché, parfois parmi des centaines de fiches commençant par les mêmes lettres et qui ont pu être orthographiées de manière fantaisiste, voire phonétique. Autre difficulté, lorsque les renseignements sur un soldat tenaient sur plusieurs fiches, vérifiez bien qu'elles n'ont pas été mélangées avec celles des soldats suivants, le cas semble fréquent. Pas facile donc de rechercher un soldat, il faut persévérer d'autant plus qu'il n’y a pas un fichier alphabétique central mais plusieurs fichiers séparés par armée nationale et selon le statut du détenu, militaire ou civil. En pratique, vous trouverez ici 29 fichiers différents.

Une satisfaction cependant, les données individuelles des prisonniers de guerre sont mises en ligne progressivement tout au long de l’année 2014. Mais elles sont déjà disponibles à 90% sur le site qui recensera au total, 5 millions de fiches de prisonniers et 500.000 pages de registres associés aux fiches.

7 commentaires

morzadec le 1 Septembre 2014 à 17h04

j'ai retrouvé aisément mon grand-père , blessé le 25 aout 1914, et libéré en 1918 .il a été prisonnier en Allemagne (en Bavière plus exactement).c'est très émouvant de voir 5 ans de sa vie.
merci pour ces infos

hakkoun felix le 19 Août 2014 à 15h40

sais le frere de maman néé 28 01 1914 deporter 1943 13 13copinne puis a drancy et pologne plus rien merci

Plan du site La Revue française de Généalogie