Comment commencer votre généalogie : Allez au bon endroit !

Avec les conseils de Jean-Louis Beaucarnot, conseiller à la rédaction de La Revue française de Généalogie.

Sauf exception, on ne commence pas sa généalogie sur Internet, mais directement sur les archives, et d'abord sur les registres d'état civil, qui sont conservés à la fois dans les mairies et aux Archives départementales.

Pour savoir où préférer travailler, entre mairie et Archives départementales, La Revue française de Généalogie a publié un article faisant le « comparatif ».

Le débutant ne doit aller ni aux Archives nationales, ni à la Bibliothèque nationale de France, mais dans une mairie ou un dépôt d'archives, où il consultera les registres de l'état civil d'une commune précise, à condition d'avoir un point d'ancrage pour commencer son enquête (ce point d'encrage sera généralement une date et un lieu de décès, de mariage ou de naissance).

Attention : sauf exception, les recherches généalogiques ne se font pas par correspondance, en écrivant dans les mairies ou aux Archives départementales. A ce sujet, La Revue française de Généalogie a publié un article consacré aux recherches par correspondance.

Les Archives départementales

Les Archives départementales sont des services dépendant des conseils généraux.

On en compte donc un dans chaque département, généralement au chef-lieu.

Ce service public est ouvert à tous et d'accès gratuit. Les horaires d'ouverture et conditions de travail peuvent cependant varier d'un dépôt à l'autre.

On y trouvera entre autres les archives de l'état civil et celles des notaires, ainsi que d'autres documents, comme recensements, archives notariales, archives fiscales, sachant que tous y sont classées par séries et sous-séries, faisant l'objet de répertoires et d'inventaires.

Dans le hors-série Les Archives départementales en 103 fiches pratiques, La Revue française de Généalogie présente chaque dépôt départemental, en précisant ses fonds spécifiques et en donnant une série de conseils pour optimiser les recherches ainsi que des pistes pour aller plus loin.

La moitié de ces dépôts proposent des archives consultables en ligne. (voir la Carte de France, à droite)

Plan du site La Revue française de Généalogie