Les archives des prisonniers de guerre 1914-1918 en ligne cet été

Catégorie : 1914-18, France  |  le 13 Février 2014 par Guillaume de Morant

Les fonds d'archives de l'Agence Internationale des prisonniers de guerre (AIPG) de la Première guerre mondiale sont en cours de numérisation. Il seront accessibles au public dès août 2014, grâce à une application en ligne.

Tout au long du conflit, cette agence a collecté, analysé et classé les informations qu'elle recevait sur les prisonniers de guerre et les internés civils de la part des pays en guerre des deux bords. Elle a alors joué un rôle irremplaçable d'information pour les familles dont elle traitait les demandes : où est mon mari, mon fils, mon frère ou mon cousin ?

Les volontaires conservaient les listes de prisonniers fournies par les autorités allemandes et les autorités alliées en Europe, en Afrique et en Asie. Ces listes furent reliées en 2.413 volumes couvrant la période 1914 à 1923. Des fiches individuelles furent tapées pour chaque nom communiqué et mises à jour si le prisonnier était déplacé, recevait des soins ou était décédé. Les archives de l'AIPG contiennent également de la correspondance diplomatique au sujet de la protection des prisonniers et le rapport des visites effectuées par les délégués du Comité International de la Croix Rouge dans les camps de prisonniers. Ce fonds est classé au registre de la Mémoire du Monde de l'Unesco.

Ces documents sont résumés dans une banque de données manuelle composée de listes, environ 500 000 pages, ainsi que de fichiers d'index qui comptent 6 millions de cartes au total. Jusqu'en juillet 2011, le CICR a effectué plusieurs centaines de recherches par an dans ces archives, afin de communiquer des renseignements aux descendants des prisonniers, ainsi qu'à des historiens.

Depuis 2008, le service des archives du CICR restaure et numérise ce fonds, ce qui rend les documents actuellement inconsultables. Cette période va prendre fin avec l'ouverture d'un site annoncée pour l'été 2014. La copie digitale des archives de l'Agence Internationale des Prisonniers de Guerre donnera un accès élargi et performant aux informations puisque les index et les fiches seront interrogeables directement en ligne.

Lire aussi :

3 commentaires

Michel le 16 Juillet 2014 à 11h40

...et petit dérapage non ?... "me semblerait mieux" est en tous cas.... mieux...que "plus mieux" qui est un super-pléonasme qui fait grincer !
Vivement que ces données soient en ligne, effectivement ! Un grand merci aux auteurs de cette mise en ligne de nous fournir un tel outil de recherche.

Charles Hervis (RFG) le 14 Février 2014 à 09h52

Coquille corrigée. Merci Fred !

Plan du site La Revue française de Généalogie