Le Havre : l’histoire et la mémoire d’une ville nouvelle aux Archives municipales

Catégorie : Expositions, Seine-Maritime  |  le 22 Août 2017 par Laurence Abensur-Hazan

1517. Le Havre, un rêve de la Renaissance. L’histoire et la mémoire d’une ville nouvelle

Dans quelques semaines à peine s’ouvrira au Havre le 24e Salon et Congrès national de généalogie. Belle occasion pour les généalogistes qui y participeront de découvrir ou redécouvrir l’histoire de cette grande cité portuaire qui est aussi aujourd’hui, grâce à notre Premier ministre, sur le devant de la scène.

Le choix du Havre comme ville hôte du salon n’est pas innocent : 2017 marque les 500 ans de la fondation de la ville par François 1er qui voyait là le moyen de développer le commerce maritime.

Les Archives municipales, situées dans l’ancien Fort de Tourneville qui surplombe la ville, ont saisi l’occasion pour présenter, jusqu'au 17 septembre 2017, une belle exposition qui raconte "1517. Le Havre, un rêve de la Renaissance. L’histoire et la mémoire d’une ville nouvelle".

Elle s’ouvre sur une autre date phare dans l’histoire havraise, septembre 1944 qui fut celle des bombardements anglais qui détruisirent très largement la ville. Cette année-là reste dans la mémoire des Havrais et de leurs descendants comme une rupture majeure dans leur histoire commune et personnelle. Bâtiments anciens et archives furent alors massivement détruits, ce qui complique bien les recherches sur les familles havraises.

L’exposition reste toutefois avant tout consacrée à la fondation du Havre et à la vie de ses habitants à cette époque. Elles sont racontées à travers des objets et documents provenant des institutions havraises (Archives, musées et Centre havrais de recherche historique). S’il est par exemple bien souvent impossible aujourd’hui en se promenant dans la ville d’imaginer les maisons d’autrefois, les aquarelles d’Émile Constant restituent heureusement l’image de cet habitat détruit.

Malgré les destructions, des archives anciennes ont été sauvegardées comme un document attestant des gages reçus par le premier médecin de la ville en 1541.

Depuis les années 1950, Le Havre n’a de cesse de renaître de ses cendres. Des efforts énormes ont été faits pour redonner vie à la ville et donner aux non Havrais l’envie de la découvrir.

Grâce à l’architecture d’Auguste Perret, spécialiste du béton armé, qui donna à la ville son allure si particulière, le centre-ville du Havre a été classé en 2005 au Patrimoine Mondial établi par l’UNESCO.

Un autre architecte de renom, Oscar Niemeyer, contribua aussi à la renommée du Havre en matière de monuments remarquables.

Au-delà de l’exposition présentée aux Archives municipales, tout un programme de conférences et visites est proposé jusqu’en septembre 2017, au moins pour fêter dignement cet anniversaire historique. Nul doute donc que les congressistes reviendront doublement enchantés de leur séjour !

Contact : Archives municipales, Fort de Tourneville, 55 rue du 329e, 76620 Le Havre, site Internet : http://archives.lehavre.fr

Visites libres du mardi au dimanche de 14h à 18h. Tarifs : 5 € (tarif plein), 3 € (tarif réduit), gratuit moins de 26 ans, demandeurs d’emploi et tous les 1ers samedis du mois.

Visites guidées du mardi au vendredi de 9h à 12h. Tarifs : 7 € (tarif plein), 5 € (tarif réduit).

1517. Le Havre, un rêve de la Renaissance. L’histoire et la mémoire d’une ville nouvelle

Lire aussi :

Il n'y a pas de commentaire

Plan du site La Revue française de Généalogie