Usurpation d'identité, des vies volées

Catégorie : Radio TV Web  |  le 12 Mai 2013 par Véronique Tison

Pour Dalila Bouezilla, il a 16 ans que le cauchemar a commencé : alors qu’elle s’apprête à se marier, elle découvre qu’elle l’est déjà. Un simple acte de naissance envoyé sans vérification par la mairie a permis à son usurpatrice de s’approprier son identité française. Il faudra six ans à la victime pour faire annuler le mariage, mais il lui en faudra beaucoup plus pour se débattre avec l’administration et prouver qu’elle est bien elle-même. La coupable a été condamnée à six mois de prison avec sursis, une peine bien dérisoire au regard des souffrances endurées.

Près de 400.000 Français sont victimes de cette fraude, en hausse de 30% par an, nous rappelle le documentaire de France 5 diffusé le 14 mai. Au-delà du préjudice matériel, la réalisatrice Julie Peyrard nous montre que le parcours du combattant pour prouver son identité est un processus long et destructeur que la société de prend pas suffisamment en considération. Comme l’explique le mari d’une des victimes, aujourd’hui disparue : « Sa principale motivation était de faire comprendre au juge que ce n’est pas juste voler les papiers de quelqu’un, c’est voler son âme, sa vie, son être. »

Dalila Bouezilla a convaincu le député-maire Alain Bocquet de déposer en février dernier une proposition d’amendement à l’Assemblée nationale pour que l’usurpation d’identité ne soit plus considérée comme un simple délit mais comme un crime, comme c'est le cas aux Etats-Unis. A suivre…

« Usurpation d’identité », des vies volées, un documentaire de Julie Peyrard (52’)

Diffusion sur France 5 le mardi 14 mai 2013 à 20h35 dans le cadre de l’émission « Le Monde en face ».

Il n'y a pas de commentaire

Plan du site La Revue française de Généalogie