Australiens dans la Grande guerre, le nouveau centre de Villers-Bretonneux ouvrira en 2018

Catégorie : 1914-18, Somme  |  le 28 Juin 2017 par Guillaume de Morant

Le nouveau bâtiment de Villers-Bretonneux (Somme) sera baptisé Centre Sir John Monash, du nom du major général australien qui mena les forces australiennes sur le Front Occidental en 1918, notamment lors de la fameuse victoire du 4 juillet 1918 à Le Hamel. Il ouvrira ses portes en avril 2018 pour raconter l’histoire des soldats australiens sur le Front Occidental en France et en Belgique durant la Première Guerre mondiale. Entre 1916 et 1918, plus de 295.000 Australiens ont servi sur le Front occidental au prix de lourdes pertes : 132.000 ont été blessés et 46.000 ont été tués.

Il existe au même endroit un imposant monument dessiné par l’architecte Sir Edwin Lutyens et inauguré le 22 juillet 1938 par le roi George VI d’Angleterre et la reine Elizabeth. Ce mémorial de pierre blanche et de brique, précédé d’un cimetière du Commonwealth, le Villers-Bretonneux military cemetery, se compose d’une haute tour centrale reliée aux deux pavillons d’angle par de simples murs sur lesquels sont inscrits les noms d’environ 11 000 soldats australiens morts pour la France, disparus ou n’ayant pas de sépulture connue.

Le nouveau bâtiment inséré en arrière du premier monument, servira de centre d'interprétation. Imaginé par deux cabinets d’architecture australien et parisien dans un style monumental, il sera en partie enterré pour rappeler les tranchées de la Grande Guerre, et disposera d’un toit végétalisé. Il sera façonné avec des matériaux nobles, béton blanc, habillages muraux en bois des 8 régions (6 états et 2 territoires) d’Australie, bronze massif, marbre et granit. Il se composera d'une galerie d’immersion, des espaces d’exposition, une salle polyvalente, un café/librairie et une mezzanine avec salles de réunion et bureaux, sur une superficie de près de 1.600 m2 sur 3 étages.

Le nouveau centre, d'un coût de 100 millions de dollars australiens avec les aménagements (environ 67 millions d'euros) a été financé intégralement par l'Australie et le ministère des anciens combattants du pays. Ce nouvel élément phare du Chemin de mémoire australien proposera une expérience immersive au travers d’une technologie multimédia de pointe, inédite parmi les lieux de mémoire du Front Occidental. En anglais, français et allemand, le parcours interactif sera complété par des objets d’époque ayant une résonance particulière pour les Australiens, afin de mieux faire comprendre aux visiteurs le rôle joué par l’Australie sur le Front Occidental ainsi que l’impact de la guerre et les lourdes pertes subies par cette nation encore émergente. 100.000 visiteurs sont attendus chaque année.

Liens

Il n'y a pas de commentaire

Plan du site La Revue française de Généalogie