Des testaments des Poilus parisiens étudiés et mis en ligne

Catégorie : 1914-18, Paris  |  le 03 Avril 2017 par Guillaume de Morant

Aux Archives nationales, dans le Minutier Central des notaires, des recherches menées par l’Ecole des chartes depuis 2013 ont permis la découverte de 134 testaments dans les archives de trois études parisiennes. Ils ont été publiés par Christine Nougaret et Florence Clavaud, sous l’égide du Centre Jean Mabillon, au sein de la collection d'édition en ligne de l'école des Chartes. Ils sont ainsi librement accessibles à tout chercheur ou curieux ou membres des familles concernées.

Ces "Testaments de Poilus" rédigés après la déclaration de guerre de 1914 et pendant toute la durée du conflit, depuis les tranchées ou en permission, témoignent, dans leur forme même et leur contenu, de l’urgence de la situation et du sentiment bien présent de la mort imminente. Les appelés de la Grande Guerre seront des milliers à consigner leurs dernières volontés. Parmi eux, beaucoup mourront au front ou des suites de leurs blessures et seront déclarés "Morts pour la France".

Rares et méconnus, ces témoignages ont été enregistrés dans les minutes notariales, après la constatation du décès ou de la disparition des combattants. Ils fournissent aux chercheurs un échantillon significatif de testaments de Poilus parisiens, morts pour la France entre 1914 et 1922. Le délai de communication étant de 75 ans, ces documents ont été versés dans les services d’archives et sont désormais consultables librement par le public.

Depuis l'an dernier, grâce à un financement de la Fondation des Sciences du Patrimoine (Labex Patrima), ce projet est entré en 2016 dans une seconde phase. Elle a pour but de mobiliser des bénévoles pour poursuivre la collecte et l’identification de testaments dans les fonds du Minutier central et transcrire les manuscrits. Pour cela, une plateforme de transcription collaborative dédiée sera mise en place pour poursuivre l’édition numérique.

Lors des dernières Rencontres du Web 14-18, organisées par la Mission du Centenaire, le 17 mars 2017 à Paris, ce projet a été présenté par Christine Nougaret (Ecole des chartes), Florence Clavaud (Archives nationales) et Emmanuelle de Champs (Université de Cergy-Pontoise). Il associe désormais les Archives nationales, l’École des chartes, l’université de Cergy-Pontoise, l’université Paris 8 et les Archives départementales des Yvelines. Dans cette plus vaste dimension, l’objectif est d’identifier, de numériser et d’éditer numériquement un nombre beaucoup plus important de ces testaments de Poilus, en faisant appel aux volontaires.

Liens

Il n'y a pas de commentaire

Plan du site La Revue française de Généalogie