Du tourisme de mémoire pour le centenaire du Chemin des Dames

Catégorie : 1914-18, Aisne  |  le 15 Avril 2017 par Guillaume de Morant

Le Chemin des Dames, c'était tout simplement le nom d'une route empruntée jadis par les filles du roi Louis XV. Mais après 1917, ce nom est resté gravé dans la mémoire collective pour une toute autre raison : il y a 100 ans, jour pour jour ce dimanche 16 avril 2017, commençait une offensive militaire qui en dix jours a ôté la vie à 30.000 soldats français, causé des blessures à 54.000 autres et fait prisonniers 4.000 de nos combattants.

Une tragédie et un désastre militaire qui provoqua entre autres des mutineries. Beaucoup de familles sont reliées à cet événement, y compris celle du président Hollande dont le grand-père servait au 33e régiment d'infanterie et à participé à l'assaut, depuis la tranchée du Balcon. Ce n'est sans doute pas la raison principale de sa venue sur place à Cerny-en-Laonnois, ce dimanche, au soir de son quinquennat, mais c'est la première fois qu'un président en exercice rend hommage ici, à ces combattants. Une cérémonie à haut risque politique, puisque la "Chanson de Craonne", jugée antimilitariste, sera jouée lors de la cérémonie officielle devant le chef de l'État par 50 choristes basques et corses.

Loin de la polémique, les généalogistes et chercheurs en histoire militaire seront sans doute nombreux à se rendre sur place pour pratiquer ce qu'on l'on appelle désormais couramment du "tourisme de mémoire". La journée commence par une marche à 5h45 au départ de Craonne, à l’heure où les combattants français se lancèrent à l’assaut, puis en journée, spectacles et visites se succèdent avant l’illumination en soirée du cimetière militaire de Craonnelle. De nombreuses manifestations sont organisées durant ce long week-end de Pâques. Les visiteurs pourront suivre, grâce à des balises, des tables d’orientation et d’interprétation, le parcours des Poilus partis au Front.

Sinon, sur Internet, la recherche d'un Poilu est de plus en plus facilitée. Les registres matricules quand ils sont indexés par nom, sont pour certains en ligne sur le portail Grand Mémorial ou directement consultables sur le portail des archives du département consulté. Le site Mémoire des Hommes présente quant à lui, les Morts pour la France, dont les noms sont indexés par le défi Un jour Un Poilu, les Journaux de marche et opérations et la collection des Historiques régimentaires.

De nombreuses initiatives permettent aussi d'avancer : le portail MemorialGenWeb relève inlassablement les noms des soldats sur les monuments aux morts et comporte une base des lieux 1914-1918. Enfin, Geneanet participe à la mémoire collective avec son initiative Sauvons nos tombes. A l'occasion du centenaire de la bataille du Chemin des Dames, l'opérateur a mis en ligne l'intégralité des nécropoles de Soupir 1 & 2 ainsi que la nécropole de Cerny-en-Laonnois, toutes trois situées sur le chemin des Dames rendant ainsi hommage aux combattants décédés sur le front.

Liens

A lire aussi

Il n'y a pas de commentaire

Plan du site La Revue française de Généalogie