Le Sénat met en ligne ses archives de la Grande Guerre

Catégorie : 1914-18, France  |  le 27 Juin 2013 par Guillaume de Morant

Commémorations de la Grande Guerre : le Sénat s'y met aussi ! Et sous un angle peu habituel, car la vision proposée est celle des fonds d'archives correspondant à cette période, montrant une activité intense de la "Haute Chambre". En effet, le Sénat a procédé à la numérisation et à la mise en ligne de ses archives pour ce conflit et qui sont accessibles directement sur le portail de l'institution.

Car entre 1914 et 1918, les élus n'ont pas chômé et ont examiné, discuté et voté de très nombreux textes de lois. Sous la pression des événements, la nécessité d'un suivi permanent a conduit à renforcer le rôle des commissions générales thématiques annuelles. Leurs effectifs ont été augmentés et leurs pouvoirs prorogés pendant toute la durée du conflit. Les documents sont accessibles par commissions et par dates. Le fonds présenté comprend également des travaux postérieurs à la fin de la guerre mais en relation directe avec le conflit.

Pour comprendre l'intérêt de ce fonds, le mieux est de commencer par consulter l'état des procès verbaux des commissions, téléchargeable en fichier PDF. Cet inventaire (de 200 pages !) retrace l'importance de l'activité des commissions (116 registres, 11 boîtes d’archives) composées de registres manuscrits ou dactylographiés et de compte-rendus d'auditions parfois sur feuilles volantes et correspondances.

On y apprend le fonctionnement du Sénat à cette période avec l'importance prise par les commissions permanente ou annuelles : armée, affaires étrangères, départements envahis et régions dévastées, départements libérés, Alsace-Lorraine, administration générale, récompenses nationales et commissions ad hoc. Ces dernières, comme leur nom l'indique, sont formées pour répondre à une problématique définie, par exemple la commission chargée d'examiner la proposition de loi concernant les allocations aux familles des mobilisés (président de commission : Milliès-Lacroix) ou celle chargée de "la confiscation des biens des Français qui, pour se soustraire à leurs obligations militaires pendant la présente guerre, se sont enfuis à l'étranger ou y ont volontairement séjourné"... (président de la commission : Paul Doumer).

Pour comprendre le contexte de la Grande Guerre et comment elle a été vécue par les hommes politiques, pour savoir si les sénateurs envoyaient de gaité de coeur des millions d'hommes au combat et pour comprendre les mentalités de l'époque, on ne saurait trop se pencher sur les auditions de la commission de l'armée, riche en détails et en dialogues avec les ministres du gouvernement, les responsables administratifs et militaires d'un pays au bord du chaos.

Autre fait intéressant, le dossier présenté sur le site du Sénat est richement illustré par des images issues du fonds photographique de l’Établissement de Communication et de Production Audiovisuelle de la Défense. L'ECPAD a entièrement numérisé le fonds concernant la première guerre mondiale.

Liens

2 commentaires

Darcy le 7 Octobre 2013 à 10h54

Bonjour,
existe-t-il une liste des sénateurs morts pour la France en 1914/1918 ?
bien cordialement
G Darcy

LEVEQUE le 2 Octobre 2013 à 14h57

dans les papiers de famille se trouve la carte de mon grand-père de déportation avec au dos les camps dans lesquels il a été interné d'une part et son carnet de correspondance sur les trains que dois-je en faire?

Plan du site La Revue française de Généalogie