Les livres d'or des Morts pour la France de la Grande Guerre sont en ligne

Catégorie : 1914-18, France  |  le 21 Août 2014 par Guillaume de Morant

Les Archives nationales viennent de publier les Livres d'or des Morts pour la France de 14-18. Ce sont les listes officielles des soldats tués durant le conflit, dressées par chaque commune de France. Pour les généalogistes, elles constituent une source de recherche originale, même si elle est complémentaire et annexe d'autres listes ou d'autres documents déjà publiés ailleurs : on pense aux bases de données des Morts pour la France en ligne sur le site Mémoire des Hommes, aux registres matricules militaires, aux Journaux de Marche et Opérations des Unités, etc.

Les Livres d'Or des Morts pour la France ont leur histoire propre. Ils trouvent leur origine dans la loi du 25 octobre 1919 « relative à la commémoration et à la glorification des morts pour la France au cours de la Grande guerre ». C'est donc l’État qui lance ce grand projet d'un Livre d'or comprenant les noms de tous ces héros qui devait être déposé au Panthéon. Le ministère des Pensions, nouvellement créé, est chargé d'établir, à partir du fichier existant, la liste des Morts pour la France de chaque commune.

Mais rapidement, on s'aperçoit de décalages entre la liste établie par le ministère de la Guerre en 1929 qui prend en compte les seules personnes décédées entre le 2 août 1914 et le 24 octobre 1919, morts sur le champ de bataille ou à cause de dommages directement imputables au conflit, et les listes figurant sur les Monuments aux morts, presque tous été érigés entre 1920 et 1925. Aussi, le ministère décide d'adresser sa fameuse liste en 1929 aux maires de chaque commune de France (il y en a 36.000 !). Charge à eux de la contrôler et l'amender. Des correspondances témoignent de ces échanges entre les deux parties, elles ne font pas partie des lots numérisés.

Les Livres d'Or publiés sur le site des Archives nationales comportent la liste des soldats Morts pour la France, classée par ordre alphabétique des départements puis des localités. Ces listes nominatives communales permettent de connaître les nom et prénom de chaque personne, ainsi que la date et le lieu de son décès. Le lieu de sépulture, en revanche, n'est pas indiqué, pas plus que l'unité à laquelle le soldat était rattaché, sauf exceptions. En principe, les personnes mentionnées sont celles qui sont nées ou résidaient dans la commune au moment de la mobilisation, mais un flou a longtemps subsisté sur cette question ; c'est ce qui explique, pour une part, les divergences entre les listes communales de Morts pour la France et les noms portés sur les monuments aux morts.

En publiant ces Livres d'Or, les Archives nationales font oeuvre de mémoire et d'une certaine manière appliquent tardivement la loi de 1935. Certes, la présentation matérielle du futur Livre d'or n'est pas celle qui était prévue : 120 volumes imprimés en plusieurs exemplaires, dont un devait être déposé au Panthéon, mais la publication est bien réelle. Vous pouvez retrouver l'intégralité de ces livres dans la Salle des Inventaires Virtuels du portail des Archives nationales.

Petit truc pour y accéder, rendez-vous dans la Salle des Inventaires Virtuelle, cliquez sur Recherche multicritères, puis sur Rechercher dans tous les inventaires. Dans Recherche libre, tapez "Livre d'or communes", si vous indiquez le nom d'un département, l'instrument de recherche vous donnera accès à la liste des communes de ce département. En un clic, vous aurez le registre sous les yeux que n'aurez plus qu'à feuilleter.

4 commentaires

Chtidichi le 21 Août 2014 à 20h17

@ Bruno RIVET : Quel registre ? Est-il sur le monument ? où ? Le cas d'ajout est fréquent. Aucune liste n'est parfaite. le décès est transcrit à Angers
http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/fr/ark:/40699/m005239feb7b23e8/5242c02c0ca94

Bruno Rivet le 21 Août 2014 à 20h01

Mon AGP André Adolphe RIVET, décédé (MPF) le 21 novembre 1914 à Saint-Méen-le-Grand (35) n'apparait pas sur le Registre ?

Plan du site La Revue française de Généalogie