Hautes-Pyrénées : du retard dans la chaîne de numérisation

Catégorie : Archives, Hautes-Pyrénées  |  le 03 Mars 2017 par Guillaume de Morant

Comme toujours, il y a chez les généalogistes ceux qui voient le verre à moitié plein et ceux qui le voient à moitié vide. Dans le département des Hautes-Pyrénées, la numérisation des documents d'intérêt généalogique progresse, mais elle connaît du retard par rapport aux prévisions. Aux dernières nouvelles, le premier lot d’état civil sera mis en ligne dans le courant de l'année 2017, alors qu'on l'attendait pour janvier 2017. Il concernera l’état civil du Greffe de l’arrondissement d’Argelès-Gazost (An XI – 1892), soit environ 500 registres.

Ce retard s'explique... par un retard. Toute la chaine de numérisation et de mise en ligne est impactée par le retard pris dans la mise à disposition des tables décennales à l'été 2016. Cela s'explique conjointement par des raisons de personnel et de service. Les archivistes des Hautes-Pyrénées avaient souhaité mettre en ligne une première tranche chronologique dès le début de l’année, mais la composition des registres de la collection du greffe les oblige à traiter l’ensemble pour avoir une mise en ligne homogène. La période a été raccourcie (de 1915 à 1892) afin de pouvoir proposer plus rapidement les registres de la collection communale, plus complète en termes de mentions marginales à partir du début du XXe siècle, du fait de la fin de l’apposition systématique par les greffes.

La moitié du verre vide, c'est l'attente de l'état civil, longue il est vrai par rapport aux autres départements. Mais en 2016, les chercheurs d'ancêtres ont vu deux très beaux champs s'ouvrir à leurs investigations que l'on peut considérer comme l'autre parrtie du verre, à moitié plein. Il y a eu en avril 2016 la publication des registres paroissiaux, cela représente 117.150 images issues de près de 14.900 cahiers paroissiaux couvrant la période de 1620 à 1792. Ces registres ont été ouverts depuis à l'annotation collaborative. A cela s'ajoute la publication fin août des tables décennales, ces fameuses tables qui ont retardé la publication de l'état civil lui même. Allons, allons, dans les Hautes-Pyrénées, le verre ne cesse de se remplir...

Liens

3 commentaires

ROUX Hélène le 9 Mars 2017 à 15h56

je fais des recherches depuis 1983, avant je me déplaçais, avez vous fait des recherches à Tarbes dans ce petit bureau ???? alors qu'il est si facile d'allumer l'ordinateur, et à mon âge ( 86 ans) les déplacements sont de plus en plus difficiles, merci de remplir enfin le verre !

Jean-Louis FREREJACQUES le 9 Mars 2017 à 13h29

On a surtout du mal à comprendre pourquoi il est possible de consulter certains départements depuis PLUS de 10 ans et que d'autres sont "a la traine" ... je ne vais pas les nommer... par charité ! Il y a pourtant "du monde" et plus qu'il n'en faudrait dans la majorite des conseils generaux, n'en déplaise a leurs présidents !

Plan du site La Revue française de Généalogie