L'état civil de l'Indre enfin remis en ligne !

Catégorie : Archives, Indre  |  le 02 Mars 2013 par Guillaume de Morant

A La Revue française de généalogie, on aime bien suivre les feuilletons. Surtout quand le décor principal a pour cadre les archives départementales.Vous aviez aimé la mise en ligne de l'état civil de l'Indre ? Et bien voici la mise en ligne de l'état civil de l'Indre (bien de l'Indre). Ou plutôt la remise en ligne, car le module qui a refait son apparition est en tous points semblable à celui retiré en hâte quelques jours à peine après son inauguration. Il reste évidemment gratuit.

Rappelez-vous, c'était le 24 janvier 2012. Le site Web des archives de ce département venait de s'enrichir d'un nouveau module. Et pas n'importe lequel, celui le plus attendu par les généalogistes : la visionneuse d'actes. Vous savez, ce qui permet de feuilleter sur Internet les registres anciens numérisés. Pour l'Indre, l'offre était alléchante, puisqu'au menu figuraient les registres paroissiaux et d'état civil depuis les origines (1576 pour les plus anciens) jusqu'à 1902, ainsi que les tables décennales.

Hélas, le module taillé sur mesure pour une consultation paisible en salle de lecture par quatre ou cinq lecteurs assis devant leur écran était rapidement mis KO sur Internet. Des hordes de généalogistes s'étaient précipités (les affreux) sur cet outil, tous avides de chercher une aiguille dans une botte de foin en épluchant compulsivement des centaines de pages en même temps. L'engorgement était tel que les archives durent faire marche arrière en quelques jours et retirer ce module du site Web. Fatalitas.

Le visualiseur est donc de retour en ligne depuis le 28 février 2013. Déroulant, mais aussi parfois déroutant, ce module d'accès commun aux registres d'état civil et au cadastre a beaucoup progressé en stabilité et en vitesse d'affichage. A voir donc sur le long terme et avec une charge de service importante, mais avec toute l'indulgence que l'on peut avoir pour un développement en interne. Celui-ci est en effet assuré par le service informatique du Conseil Général qui en gère le développement technique et l'hébergement.

L'accès aux documents numérisés est assez original et se fait par une carte du département. Vous pouvez ouvrir différentes portes d'entrée : en cliquant sur l'un des deux menus déroulants, vous accédez à la liste des cantons, puis à la liste des communes. Les deux menus sont utilisables indépendamment l'un de l'autre. L'accès cartographique est également possible. Cliquez sur l'un des cantons de la carte, le menu dynamique s'adapte immédiatement et affiche alors la liste des communes de ce canton.

Pour rappel, les archives de l'Indre disposent sur leur site Internet des registres paroissiaux et d'état civil, des recensements, du cadastre, de cours de paléographie en ligne, des bases des relevés de mariages effectués par la très dynamique Société Généalogique du Bas-Berry en consultation gratuite au format PDF, du fonds photographique Eugène Hubert, etc. Pour fêter l'ouverture des archives en ligne, une exposition sur les Berrichons d'antan est ouverte sur place jusqu'au 29 avril.

Liens :

A lire :

12 commentaires

MONLIEN Didier le 30 Novembre 2016 à 17h25

Aucun accès malgré nombreuses tentatives sur "l'oeil" !!!
dommage j'abandonne ...

leroux le 30 Novembre 2016 à 16h20

il est impossible d,ouvrir qui que ce soit des AD de l,indre il sont a peu pres les seules en FRANCE d,avoir des archives en lignes inconsultable meme les recherches a l,etranger sont plus facile bon courage a tout les genealogistes .A quand une procedure toute simple

Plan du site La Revue française de Généalogie