La Rochelle met en ligne de précieux documents sur son hôtel de ville incendié

Catégorie : Archives, Charente-Maritime  |  le 09 Mars 2017 par Guillaume de Morant

Tout le monde a encore en mémoire les images de l'incendie de l'hôtel de ville de La Rochelle le 28 juin 2013, partiellement ravagé par les flammes. Après cet événement aux importantes conséquences patrimoniales, les Archives municipales ont décidé de numériser et mettre en ligne l'ensemble des documents pertinents sur ce bâtiment. Ces documents sont à la fois écrits et visuels et couvrent la période 1641-2011. Parmi eux, quelques images proviennent des fonds des Musées d'art et d'histoire et de la Médiathèque d'agglomération de La Rochelle.

Dans le cadre des travaux de restauration de l’hôtel de ville, les Archives municipales ont souhaité rendre accessibles certains documents concernant ce bâtiment classé monument historique en 1861. Au fil des siècles l’édifice a connu plusieurs agrandissements (notamment par l’achat de maisons mitoyennes). Le mur d’enceinte, datant du XVème siècle, est la partie la plus ancienne. Le bâtiment principal, lui, a été construit au début du XVIème siècle. C’est dans la seconde partie du XIXème siècle, que l’architecte Just Lisch a entrepris la construction de l’aile sud et la restauration de l’ensemble.

Pour les passionnés d'architecture ou tout simplement les curieux ou même les généalogistes qui peuvent découvrir les noms d'ancêtres susceptibles d'avoir travaillé sur les différents chantiers de ce bâtiment, divers documents écrits sont à parcourir, couvrant la période 1641-2011. Ils sont présentés selon différents thèmes : les travaux et l’aménagement des différentes parties du bâtiment, l’ameublement et la décoration intérieure, les opérations immobilières ou mobilières… Les pièces sélectionnées sont extraites des dossiers de travaux, de marchés public, d’acquisition (devis, factures, mémoires, rapports, correspondance, actes de vente, plans…).

A voir aussi un ensemble de cartes postales, photographies, dessins, gravures, lithographies ou eaux-forte allant de 1815 à 2002. L’accès se fait soit chronologiquement soit par thématiques (vues générales, partie de bâtiment, détail architectural, intérieur, évènement en lien avec l’hôtel de ville…).

Liens

1 commentaire

TEISSIER Charles le 9 Mars 2017 à 18h24

visitez notre site www.lesdeportesdutrainfantome.org
Il y avait dans ce convoi l'Abbé Yves Cohades originaire de votre ville , une plaque de rue porte son nom. Pour en savoir plus voir Bordeaux 5 sur notre site.

Plan du site La Revue française de Généalogie