Le Gers numérise (enfin !) son état civil

Catégorie : Archives, Gers  |  le 20 Juin 2017 par Guillaume de Morant

Les généalogistes attendent depuis tant d'années que le Gers passe sous les scanners son état civil ancien... Car ce département est en peloton de queue pour la numérisation de ses registres de naissance-baptême, mariage et décès-sépulture. Il n'y a guère plus que le Gard, le Jura, la Seine-Saint-Denis et les Hautes-Pyrénées qui se font encore tirer l'oreille, et encore, il existe pour ces derniers, des projets de numérisation plus ou moins avancés.

Et bien depuis le 20 avril 2017, ce serpent de mer de la numérisation de l'état civil dans le Gers commence à prendre vie. Le chantier a démarré le 20 avril 2017 et il concerne l'intégralité du fonds d'état civil disponible aux archives de ce département avec les actes couvrant la période de 1570 (plus anciens actes paroissiaux conservés dans le Gers) à 1932 (état civil). En conséquence, sur place, les registres sont temporairement incommunicables le temps de leur numérisation.

Même si les archives du Gers sont à la traîne pour l'état civil, cela ne veut pas dire que pour d'autres fonds, elles ne sont pas bel et bien présentes et ce, depuis des années. On peut par exemple consulter sur leur portail d'autres fonds numérisés et d'un grand intérêt généalogique comme les recensements de population et les registres matricules militaires (non indexés, la recherche se fait par les tables alphabétiques). Les monographies scolaires rédigées par les instituteurs ont également rejoint le site récemment. De quoi patienter en attendant l'état civil...

Liens

8 commentaires

Appert le 4 Septembre 2017 à 08h01

Le gers est devenu pour ce qui traite des archives numerisees ,le departement de la mediocrite et des propres a rien.je propose que les archives du gers soient definituvement fermees .

BLAZIN. B le 3 Juillet 2017 à 22h37

Je suis dans les plus malchanceuses, ma généalogie est en "souffrance", dans les départements où les archives gisent dans un comas peut-être irréversible : le Gers, les Hautes-Pyrénées et le Gard !! Mais ouf mes branchettes de Lozère sont bien établies, ça fait un peu de décoration dans cet arbre sans branches... On se demande quand même comment cette situation ridicule est possible...

Plan du site La Revue française de Généalogie