Les transcriptions du Conseil de Genève sont en ligne

Catégorie : Archives, Suisse  |  le 01 Mars 2016 par Guillaume de Morant

Avec les registres du Conseil numérisés pour la période 1409-1820, c'est une publication triplement intéressante que propose les Archives d'Etat de Genève. Une sorte de "coup compte triple" qui s'applique à l'un des contenus les plus susceptibles d'intérêt pour les généalogistes (après l'état civil bien sûr déjà publiés). En effet, les registres du Conseil regorgent de listes de présence, d'admissions à la bourgeoisie ou de mandats de paiements, autant de traces des activités de vos éventuels ancêtres genevois sur une période remarquable par sa longueur, plus de quatre siècles en ligne.

Quel est donc ce triple effet qui se fait ressentir sur les généalogistes -et ne soyons pas égoïstes-, sur tout chercheur compulsant ces registres ? Le premier, c'est la grande simplicité d'accès, puisque les registres du Conseil de Genève sont consultables dans leur version imprimée. Au début du XXe siècle, date de l'édition des premiers de ces ouvrages, les érudits de la Société d'histoire et d'archéologie de Genève avaient déjà fourni un travail considérable en effectuant une transcription des registres. Le chercheur a donc accès à un contenu parfois très ancien, rendu lisible et compréhensible, simplement en feuilletant les ouvrages.

Le second effet est bien sûr celui dû à l'océrisation de ces ouvrages numérisés. La reconnaissance optique de caractères ouvre la voie à toutes les recherches dans le texte : noms, lieux, dates, événements... Certes elle est classique et désormais plus aucun service d'archives n'envisage de numériser un texte imprimé sans procéder à la reconnaissance des caractères. Attention toutefois aux registres les plus anciens, ils sont rédigés en latin et les noms qui y figurent sont latinisés, Martin devient Martini par exemple...

Enfin, le troisième effet est sans doute le plus spectaculaire, c'est la possibilité d'afficher dans deux fenêtres distinctes l'original manuscrit et sa transcription imprimée. Certes, ce n'est pas des plus facile à mettre en oeuvre, car il faut pour cela repérer les phrases précises dans le manuscrit puis les afficher dans une fenêtre de navigateur tandis qu'une autre affiche le texte imprimé. En passant d'une fenêtre à l'autre ou en les affichant en simultané sur un grand écran, l'exercice est cependant réalisable... et passionnant !

Les Registres du Conseil de Genève sont consultables sur l'application Adhémar. Pour cela, sélectionner la catégorie « Registres du Conseil » dans « Recherche de documents numérisés ». Les volumes concernés présentent deux icônes : l’une intitulée « Affichage des images », représentant un appareil photo, offre les images du registre original ; l’autre, un PDF intitulé « Affichage OCR », contient la transcription, les deux s’ouvrent dans des fenêtres différentes.

Liens :

Il n'y a pas de commentaire

Plan du site La Revue française de Généalogie