Nouveau site Web et état civil jusqu'en 1916 aux archives de l'Eure

Catégorie : Archives, Eure  |  le 11 Avril 2017 par Guillaume de Morant

Les archives départementales de l'Eure bénéficient d'un portail entièrement rénové depuis quelques semaines. Côté archivistes, le logiciel de création et de gestion des instruments de recherche a été changé, côté utilisateurs, c'est la visionneuse permettant de consulter les documents mis en ligne qui a été remplacée par celle de Mnesys. Cette évolution qui a permis d'apporter certaines améliorations globales au système, s'accompagne de nombreuses mises à jour et publications en ligne inédites.

L'état civil sur Internet, par exemple, a été étendu jusqu'aux années 1913-1916 pour les actes de naissance. Et quand les registres de mariages et décès étaient bien distincts des actes de mariage, ils ont été mis également en ligne de 1914 à 1939, puisque ces documents bénéficient d'un délai de communication et publication distinct et plus favorable aux généalogistes que ceux des naissances. Ainsi, certains décès, notamment dans les grandes villes vont au-delà de 1939 sur Internet.

Des mises à jour importantes de bases de données, des corrections de liens erronés ou ajouts ont aussi été opérés, avec plus de 4.500 vues supplémentaires, toutes catégories de documents confondues. Par exemple, l'état civil d'Avrilly pour 1783-1852 ou de Martagny pour 1632-1790, le tome 2 des registres matricules militaires de Bernay de 1881, les plans du cadastre napoléonien de la commune de Chamblac. De même, plusieurs instruments de recherche correspondant à des documents numérisés ont été mis en ligne : tables de successions et d'absences, tables décennales cantonales.

Le mouvement ne s'arrêtera pas là, puisque prochainement, les déclarations de grossesse, cahiers de doléances, répertoires de notaires pourront donc être consultés en ligne. On annonce aussi "dès que possible", l'arrivée d'une collection d'environ 18.000 plaques de verre représentant plusieurs fonds importants dont celui de l'abbé Bretocq (12.800 plaques environ).

Lien

24 commentaires

danielle Larose verhaeghe le 14 Septembre 2017 à 17h50

merci à celui qui conseille de charger Firefox. Effectivement on arrive à choisir sa commune.L'ennui c'est que je me retrouve avec 2 moteurs de recherche et que cela prend de la place inutile sur le disque dur.
J'espere que ce n'et pas une entourloupe de Firefox......pour se faire connaitre

jp le 13 Septembre 2017 à 15h25

1916-2016 ça fait pas 100 ans ?
En informatique, 99 % des problèmes se situent entre la chaise et le clavier.

Plan du site La Revue française de Généalogie