Vaucluse : les registres matricules sont en ligne !

Catégorie : Archives, Vaucluse  |  le 01 Août 2014 par Guillaume de Morant

Les archives du Vaucluse viennent de mettre en ligne les registres du recrutement militaire du XIXe et du XXe siècle. Cette collection numérique est composée des tables alphabétiques de 1865 à 1938 et des registres matricules de 1887 à 1921. Elle permet de retracer le parcours d'un appelé depuis les premiers temps de la conscription jusqu'après la Grande Guerre. Cette période étendue est idéale également pour étudier plusieurs générations, y compris celle des Poilus.

Pour cette période récente, le Vaucluse, comme tous les services d'archives, a bénéficié d'une dérogation de la CNIL pour mettre en ligne les registres matricules. Comportant des informations à caractère personnel, dont certaines judiciaires ou médicales, les fiches devraient normalement devenir communicables seulement après un délai de 120 ans à compter de la date de naissance du conscrit. En 2013, la Commission a cependant autorisé l’indexation et la diffusion sur Internet de tous les registres matricules des soldats jusqu’à la classe 1921.

Les archives du Vaucluse annoncent une mise en ligne progressive des images en commençant par les classes ayant participé à la Première Guerre mondiale. Cependant, il semble que cette mise en ligne soit déjà complète, plusieurs sondages au hasard des dates ont montré que les registres sont toujours consultables (et pas seulement les tables). Un guide des sources de la Grande Guerre dans ce département du Vaucluse est également disponible. Sous une forme arborescente, il donne à la fois accès à des sources documentaires et aux documents numérisés eux mêmes, y compris les tables et registres matricules.

Enfin, dans leur présentation, les archivistes de ce département insistent sur la législation qui propose aux ayants-droits de refuser la diffusion des données "en invoquant un motif tiré de la volonté de préserver la mémoire du défunt ou de protéger sa propre vie privée". Tout internaute attentif peut demander une rectification des bases de données d'indexation et des registres matricules si une erreur est relevée. Toute demande sera examinée et prise en compte après vérification.

Il n'y a pas de commentaire

Plan du site La Revue française de Généalogie