WikiSource, nouvel outil collaboratif dans les Alpes-Maritimes

Catégorie : Archives, Alpes-Maritimes  |  le 12 Avril 2012 par Guillaume de Morant

Utiliser Wikisource pour faire de la paléographie en groupe ? Il fallait y penser, c'est ce qu'expérimente depuis début janvier dans les Alpes Maritimes, un petit groupe d'amateurs en paléographie, emmenés par la directrice adjointe des Archives départementales. L'idée de base est : comment exploiter les visites pastorales du XVIIIe siècle dans les diocèses de Vence et Grasse ? Ces documents manuscrits sont riches d’informations et de descriptions sur les villages et la vie des diocèses. Ils ont été numérisés et passés à la reconnaissance optique de caractère par un logiciel spécialisé. Mais cette transcription est de piètre qualité, vu l'ancienneté des documents. Une intervention humaine est nécessaire pour rendre lisible cette transcription automatique, des bénévoles se sont présentés, mais quel outil utiliser ?

Wikisource est apparu comme une très bonne solution, comme le raconte La Tribune des Archives en détaillant les bons arguments en faveur de cette solution gratuite, émanation de Wikipedia. Comme la célèbre encyclopédie alimentée par ses propres lecteurs, Wikisource permet de publier sur Internet des textes libres de droit, saisis à la main ou OCRisés, donc bourrés de coquilles, auxquels les Wikisourciens rendent orthographe, typographie, etc. pour les rendre interrogeables en plein texte. Outre son aspect collaboratif (plusieurs personnes peuvent travailler sur un même texte), Wikisource permet l'affichage côte à côte de l'image et du texte transcrit. L'outil indique le statut de chaque page (transcrite, corrigée, validée par deux administrateurs) et montre l'historique des modifications. Mieux encore, les contributeurs ont la possibilité de commenter et discuter les points litigieux. Enfin, et l'argument n'est pas négligeable si 'lon souhaite donner la plus grande ampleur possible à ce travail : Wikisource est très bien référencé sur Google...

Lien vers la présentation du projet sur le blog Wikimedia.

1 commentaire

La Tribune des Archives le 15 Avril 2012 à 20h24

Un grand merci d'avoir relayé cette information.
Juste une rectification, pour le moment aucun OCR n'a pas été passé sur les pages manuscrites. En revanche, une visite manuscrite avait été transcrite et dactylographiée en 1994. Dans ce cas et dans les cas d'autres dons de transcriptions complètes ou partielles , tapées à l'ordinateur ou dactylographiée, l'OCR peut-être utilisé pour les récupérer et les mettre en regard de l'original. Merci aux auteurs qui nous les donnent ! Que les amateurs de cours et exercices même temporaires, n'hésitent pas à se manifester !

Plan du site La Revue française de Généalogie