Généalogie et racines de l'immortel Dany Laferrière

Catégorie : Célébrités, Canada (Québec)  |  le 13 Décembre 2013 par Jean-Louis Beaucarnot

Dany Laferrière

On lit partout que le nouvel immortel, Dany Laferrière, se nomme de son nom complet Windsor Klébert Laferrière, qu’il est Haïtien, pour être né à Port-au-Prince en 1953, et qu’il est devenu Québecois, pour avoir fui le régime des Duvalier, en allant habiter Montréal.

On lit que son père, un autre Windsor Laferrière, journaliste, avait été maire de Port-au-Prince, avant d’être sous-secrétaire d’État au Commerce et à l’Industrie et d’être lui aussi exilé. Que sa mère, Marie Nelson, était la fille de Daniel, officier d’état civil et commerçant en café, et de Amélie Jean-Marie, dite Da, chez qui Dany passera son enfance, à Petit-Goâve.
Mais l’on ne trouve nulle part d'où venait cette familles Laferrière et depuis quand elle était établie à Haïti ?

Une recherche par couple, faite sur GeneaNet, apporte manifestement la réponse, avec un couple "HOURÉ dit LAFERRIÈRE / NELSON", sur l’arbre mis en ligne sur GeneaNet par Jacques Saint-Pierre. Il conduit vers une lignée LAFERRIÈRE originaire du Québec – coïncidence ? – lignée que d’autres indices semblent montrer établie en Haïti et originaire de Touraine (Azay-le-Rideau).

Mais des recherches sur le site de l’ Association de Généalogie d’Haïti montrent le patronyme LAFERRIERE présent sur l’île au moins depuis la fin du XVIIIe siècle, avec un Louis Laferrière, dit originaire de Picardie (où l’on connaît une très ancienne lignée de ce nom, originaire de Mennevret, au nord de l’Aisne), mais aussi une famille de LA FERRIÈRE.

Une première approche généalogique, à préciser…

© Photo : Georges Seguin

1 commentaire

Corentin le 13 Décembre 2013 à 17h34

Je n'ai rien contre M. Beaucarnot, qui a largement contribué à faire connaître la généalogie.

Mais j'ai souvenir d'une émission qu'il animait sur Radio Bleue, et qu'il débutait systématiquement par une diatribe contre les nobles, les aristocrates, affirmant haut et fort qu'on ne parlait ici que de la généalogie des sans grades, des petits.

Il me revient également le dépit de ce même M. Beaucarnot, qui lors d'un colloque organisé par le Comité des travaux historiques et scientifiques, se plaignait du peu de considération des autres intervenants envers la généalogie.

Mais alors, pourquoi faire un article pour chaque célébrité se faisant remarquer ? N'est-ce pas contradictoire ? Ces célébrités ne sont-elles pas l'aristocratie, médiatique, de notre époque ?

N'est-ce pas rabaisser la généalogie à ne se pencher que la généalogie des personnalités médiatiques ?

Pourquoi plutôt ne pas prendre un nom au hasard dans un registre paroissial et donner son ascendance, pour montrer que la généalogie concerne vraiment tout le monde et qu'elle peut faire ressurgir le passé de tout à chacun, des nobles, des aristocrates, des célébrités, des stars, mais ausssi de M. Tout-le-Monde !

Plan du site La Revue française de Généalogie