La généalogie des patrons Gattaz et Roux de Bézieux

Catégorie : Célébrités, Isère  |  le 16 Juin 2013 par Jean-Louis Beaucarnot

MEDEF

Pour dépasser la synthèse présentée dans ma chronique du Journal du Dimanche, voici quelques "plus" sur les généalogies des Gattaz et Roux de Bézieux, qui ont tout deux postulé à la présidence du MEDEF avant que ce dernier se range derrière Pierre Gattaz.

Le patronyme Gattaz, porté par une trentaine de foyers français est manifestement polyphylétique. Il est au nombre de ces noms de famille alpins, terminés par des 'z' qui n’étaient localement jamais prononcés, et avait manifestement été un surnom signifiant 'gâté'.

Comme je le dis, les racines paternelles sont essentiellement concentrées dans l’Isère, avec les inévitables patronymes doubles à évolution constante, comme les BROTEL-CITRAS – la grand-mère maternelle – et les GATTAZ qui avaient eux-mêmes donnés les GATTAZ-PONTET et les GATTAZ-MERCIER.

Si Yvon Gattaz (le père de Pierre) était fils et petit-fils d’instituteurs – et d’institutrices – les racines sont évidemment classiques, et les recherches conduisent très vite dans la commune de Fitilieu, le véritable berceau des GATTAZ, où la famille est connue depuis au moins un Jean Gattaz, vivant dans la seconde partie du XVIe siècle et où l’arrière grand-père, comptable, était né sous le Second Empire (principaux patronymes présents dans l’ascendance : GATTAZ, COLOMB, BROTEL-CITRAS, HYVRIER, ROGET, MILLION, SEIGUE-FERRAND).

Un cousin assez proche de Nathalie Kosciusko-Morizet

les Roux de Bézieux, doivent comme je le dis leur nom au mariage de Claude Aymé Roux et Blanche de Bézieux, célébré à Grenoble, en août 1856.

Les Roux étaient bien établis à Lyon, dans les affaires et la banque, depuis Claude André, qui avait été échevin de la ville sous Louis XV. Marié à une VOUTY de LA TOUR, celui-ci était né en 1710 à Chomérac, dans l’Ardèche, où ses ancêtres, négociants en soie étaient arrivés au début du XVIIe siècle, avec un André Roux, que l’on s’accorde à dire natif de Besse-en-Oisans, dans l’Isère.

La famille de Bézieux, remontée comme je le dis en Provence, a parfois été faussement rattachée à une famille DE BAISIEUX picarde.

Enfin, par un couple d’ancêtres communs, de Chatellerault - Adrien Treuille (1842-1917) et Jeanne-Delphine de la Fouchardière (1856-1937) -, Geoffroy Roux de Bézieux un cousin assez proche de Nathalie Kosciusko-Morizet : le grand-père maternel NKM, Hubert Treuille, étant le cousin germain de Maurice Treuille, arrière grand-père de Geoffroy Roux de Bézieux, dont la grand-mère maternelle, Mme Le Vert était née Treuille.

De nombreux arbres généalogiques en ligne sur GeneaNet permettront d’explorer les généalogies de ces familles, montrant notamment que Geoffroy Roux de Bézieux descend d’une sœur du peintre Puvis de Chavannes ou encore descendant des Visconti, des Plantagenets et bien sûr de saint louis et des rois de France, par une fille du roi Philippe V-le-Long (citons parmi ces très nombreux arbres, celui proposé par Hubert Delcroix, assez roche sur les quartiers paternels.

Il n'y a pas de commentaire

Plan du site La Revue française de Généalogie