Les origines familiales de Gainsbourg

Catégorie : Célébrités, Paris  |  le 02 Mars 2011 par Laurence Abensur-Hazan

Serge Gainsbourg

Le 2 mars 1991, Serge Gainsbourg mourait d'une crise cardiaque dans sa maison parisienne de la rue de Verneuil à l'âge de 62 ans. Connu pour son côté provocateur, Gainsbourg était avant tout un artiste de talent qui signa les textes de nombreuses chansons devenues des succès, tel Le Poinçonneur des Lilas ou Les Sucettes qui permit à France Gall de remporter le Grand Prix de l'Eurovision en 1965.

Né à Paris le 2 avril 1928 sous le nom de Lucien Ginsburg, Serge Gainsbourg adopta son pseudonyme dans les années 1950. Ses parents, Joseph Ginsburg et Brucha Goda, dite Olia ou Olga, Besman (ou Bezman), étaient des juifs d'origine russe, installés à Paris quelques années avant sa naissance. Ils arrivèrent en France en 1921 et séjournèrent d'abord à Marseille. Le couple eut quatre enfants : Marcel, l'aîné, mort à 16 mois, Jacqueline née en 1927 et les jumeaux, Lucien et sa sœur Liliane nés un an plus tard.

Domiciliés à Paris dans le 9e arrondissement durant la guerre, Gainsbourg et les siens eurent à subir les discriminations raciales et les mesures prises à l'encontre des juifs. La famille fut alors obligée de fuir la capitale et se réfugia en province, en Bretagne d'abord puis finalement dans le Limousin où elle resta jusqu'à la fin de la guerre. Naturalisés en 1932, ses parents firent l'objet d'une enquête en vue de les "dénaturaliser", enquête qui aboutit à leur retirer leur nationalité française comme l'ont rapporté les journalistes Isabelle Monnin et Doan Bui dans leur livre paru récemment (Ils sont devenus français, Ed. Jean-Claude Lattes, 2010). La famille faillit être arrêtée en 1942. Profondément marqué par cette période, Gainsbourg se considérait en sursis et estima jusqu'à la fin de sa vie que tout ce qu'il avait vécu depuis était un "cadeau".

Attiré d'abord par la peinture qu'il considérait comme un art supérieur à l'écriture de chansons qu'il qualifiait d' "art mineur", Gainsbourg suivit les cours de l'Académie Montmartre. Il suivra finalement le chemin artistique tracé par ses parents, tous deux musiciens : sa mère, infirmière, était aussi chanteuse mezzo-soprano, son père, pianiste, jouait dans des cabarets parisiens, mais également dans les stations balnéaires françaises à la belle saison. Il enseigna avec sévérité le piano à son fils.
Issu d'une famille ashkénaze – le nom Ginsburg fait vraisemblablement référence à la ville allemande de Günzburg, en Bavière– , Joseph était né, tant d'après son acte de décès que les actes de naissance de ses enfants, à Constantinople (Empire ottoman) le 27 mars 1896, mais les archives de la communauté juive de l'actuelle Istanbul n'en conservent pas la trace, faute de documents de cette époque.
Les informations divergent en revanche concernant le lieu de naissance de son épouse, tantôt née elle aussi à Constantinople en 1894, tantôt née en Russie. Selon la tradition familiale rapportée par Gainsbourg lui-même, ses parents avaient fui la Révolution russe de 1917, en passant par l'Empire ottoman. Si son père est effectivement né à Constantinople, il est vraisemblable que ses grands-parents aient fui alors les pogroms antisémites qui sévissaient régulièrement en Russie à cette époque. D'après le témoignage de Serge Gainsbourg, ses parents s'étaient rencontrés "sur les bords de la mer Rouge… ou Noire" et s'étaient mariés en 1918, en Russie sans doute. Gainsbourg n'a pas connu ses grands-parents. Là encore, les archives de la communauté juive d'Istanbul sont silencieuses à leur sujet, laissant supposer qu'ils sont sans doute morts en Russie.

A Paris, les liens familiaux des Ginsburg sont réduits : un oncle maternel de Gainsbourg y habite. Un autre frère de sa mère est mort en déportation.

Connu aussi pour ses liaisons amoureuses, Serge Gainsbourg ne se maria que deux fois : il épousa le 3 novembre 1951 à la mairie du Mesnil-le-Roi, Elisabeth (dite Lise) Levitzky, d'origine russe elle aussi, qu'il avait connue à l'Académie Montmartre. Le couple divorça en 1957.
Le 7 janvier 1964, il épouse en secondes noces Françoise Pancrazzi dont il aura deux enfants, Natacha et Paul. Il divorce deux ans plus tard. De ses relations avec Jane Birkin et Caroline Van Paulus, dite Bambou, il aura deux autres enfants qui marchent sur les traces artistiques de leur père : la comédienne Charlotte Gainsbourg et Lucien, dit Lulu Gainsbourg, respectivement nés en 1971 et 1986.
Gainsbourg repose depuis le 7 mars 1991 au cimetière Montparnasse, aux côtés de ses parents.

Pour en savoir plus sur la carrière et la vie de Serge Gainsbourg, on peut se reporter à son portrait en ligne, ainsi qu'aux livres parus en 2010 Lise et Lulu par Lise Lévitzky avec Bertrand Dicale, First Éditions et Serge Gainsbourg Une histoire vraie, Damien Panerai, Editions City.

Il n'y a pas de commentaire

Plan du site La Revue française de Généalogie