Obama - Romney, deux histoires familiales

Catégorie : Célébrités  |  le 09 Novembre 2012 par Jean-Louis Beaucarnot

Obama Romney genealogie

L'évènement de la semaine, c'est évidemment l'élection du président des États-Unis. Et une campagne électorale est toujours l'occasion d'en savoir plus sur les candidats et la généalogie. Si tout a déjà été dit et écrit depuis cinq ans sur Barack Obama, qui s'engage pour un second mandat (lire notre dossier à son sujet dans La Revue française de généalogie n° 179), l'histoire familiale de son adversaire républicain gardait sa part d'ombre.

Né à Detroit, en 1947, Mitt Romney se prénomme en réalité Willard Mitt. Willard, en référence à J. Willard Marriot, un ami de son père, et Mitt, diminutif de Milton, en hommage à Milton Romney, un cousin de son grand-père, né en 1899 et célèbre en son temps comme joueur de football.

Son père, George W. Romney (1907 – 1995), homme d’affaires et homme politique, était le petit-fils d’un couple d’américains convertis à la religion mormone, qui s’étaient enfuis au Mexique, vers 1885, pour pratiquer la polygamie. La famille compta ainsi six hommes polygames, totalisant 41 épouses, l’arrière grand-père ayant eu lui-même 30 enfants avec 5 femmes…

Côté Romney, les ancêtres, charpentiers, s’étaient établis aux Etats-Unis, avec l’arrière arrière grand-père du candidat, Miles Romney, charpentier, né à Lancashire en 1806, marié avec Elizabeth Gaskell et père à son arrivée de déjà cinq enfants, les quatre autres devant voir le jour au pays de l’oncle Sam.

La famille était originaire de Dalton-in-Furness, au nord-ouest de l’Angleterre, où le nom se révèle avoir été une déformation de Rumley, à la huitième génération, et où l’on peut remonter son arbre généalogique jusqu’à George Rumley, né vers 1642, et Jane Burrow (à la 9ème génération). Rumley pourrait être une déformation de Crumley / Crumlish (surnoms désignant un homme qui louchait).

Si Mitt Romney a principalement pour ancêtres des Anglais, on lui trouve cependant quelques Allemands, Acadiens et Français, notamment dans la branche maternelle, avec des Acadiens nommés Doucet, Carré, Guérin, Landry, Blanchard, Bourg, Dugas, Bourgeois, aux origines imprécises, hormis pour les derniers, que l’on sait seulement champenois. Sachant enfin que la mère de Mitt, Romney, née Elonor Emily LaFount, était d’une famille anglaise de Birmingham, mais manifestement issue – notamment selon la mémoire familiale – d’un Huguenot français, nommé William LaFount – ou bien sûr Lafont – marié avant 1856 avec Elisabeth Brett, sans que l’on sache si celle-ci était elle-même française. Mais voilà que d’autres généalogistes nomment William Joseph. La branche est donc bien mal connue et exige un travail de recherches approfondies pour espérer identifier ces racines françaises…

Sinon, les généalogistes américains, ont démontré que le candidat républicain était cousin avec Clint Eastwood et Katharine Hepburn, comme il descend également, par les femmes, des rois d’Angleterre, notamment Edouard III et Edouard II et d’Isabelle de France, et donc de nos Capétiens (Philippe V, Philippe III le-Hardi, Saint Louis…).

Les deux adversaires comptent dès lors plusieurs ancêtres communs, dont Edouard III, sachant que leur aïeul commun le plus proche est un certain baron Tuchet, mort et décapité en 1459 à la bataille de Blore Heath, dont Romney descend de la première épouse et Obama de la seconde, comme si leur rivalité tenait à une lointaine rancœur entre deux lits.

Pour aller plus loin : on trouvera les généalogies des deux adversaires sur la superbe base mise en ligne sur GeneaNet par l’Anglais Tim Dowling ( la généalogie de Romney), pouvant ensuite être complété, pour la lignée Romney/Rumley, avec celui de Henri Frébault.

Lire aussi : Les racines françaises de Barack Obama

1 commentaire

Guyard le 10 Novembre 2012 à 23h21

Voir aussi :
http://geneanjou.blog.lemonde.fr/2012/11/06/qui-que-soit-le-prochain-president-elu-des-etats-unis-il-descendra-des-plantagenets-anglo-angevins/

Plan du site La Revue française de Généalogie