Léon Laurent, soldat au 37e RI, puis de l’armée d’Orient

Catégorie : Hommage 14-18, Meurthe-et-Moselle  |  le 23 Avril 2017 par Patrick Laurent

Léon Laurent

Mon grand-père, Léon Laurent, est né en 1893 à Montenoy (54). Orphelin de père à 10 ans, il commença à travailler très jeune en usine, avant d’être appelé au service militaire en 1913, puis de se retrouver mobilisé au sein du 37e RI.

Blessé deux fois en 1914 (à Morhange en Moselle, puis en Meuse), une fois en 1915 (à Neuville-Saint-Vaast dans le Pas-de-Calais) et une autre encore en 1916 (par un éclat d'obus à Curlu au premier jour de la Bataille de la Somme), il fut évacué successivement vers les hôpitaux de Biarritz, de Vannes, puis à Trégastel.

Ayant refusé de quitter son poste avant d'avoir été relevé, il fut cité à l’ordre de son régiment en 1916 et reçut la Croix de guerre avec étoile de bronze. Il rejoignit par la suite l’armée d’Orient à Salonique en 1917 (35e RI et 371e RI) puis le 8e régiment de tirailleurs en 1918. Il fut hospitalisé pour une grippe à Zeitenlik en Grèce, puis fut soigné du paludisme l'année suivante lors de son rapatriement à l’hôpital de Marseille. Il fut finalement démobilisé à Arles. Il est donc resté 6 ans sous les drapeaux dont 2 en Orient. En 1930, il fut décoré de la Médaille militaire.

Il décéda à près de 94 ans, sans avoir beaucoup parlé de cette période de sa vie, s’étonnant seulement d’être resté en vie alors qu'autour de lui, lors de l'épisode de la grippe, ses voisins de lit mouraient les uns après les autres. Il disait simplement qu'il avait vu du pays et s'était fait plusieurs fois trouer la peau. Je lui dois le goût de la généalogie, pour lui avoir notamment entendu raconter que son grand-père maternel, François Larue, maréchal ferrant à Montenoy, lui avait transmis enfant le don de couper le feu…

Léon Laurent

Vous aussi, rendez hommage à vos aïeux - ou aïeules - qui ont participé à la Grande Guerre.
Envoyez-nous à rfgrfgeatmartinmediarfgedotfr un texte de présentation d’un maximum de 1 500 caractères, accompagné d’une photographie du personnage évoqué (en tenue militaire ou non), et des précisions suivantes : ses prénoms, nom, date et lieu de naissance, et éventuellement date et lieu de décès.

1 commentaire

PETIT Olivier le 26 Avril 2017 à 16h02

Bonjour, je fais actuellement des recherches sur le 37e RI alors en cantonnement à Ludres (54) entre 18 juillet et le 30 août 1915. Je souhaiterai entrer en contact avec Monsieur Laurent au sujet de son grand-père. Merci.

Plan du site La Revue française de Généalogie