Les Mormons arrêtent la distribution de microfilms et passent au numérique

Catégorie : Médias Web, Etats-Unis  |  le 26 Juin 2017 par Guillaume de Morant

Les Mormons arrêtent le microfilm ! A partir du 31 août 2017, il ne sera plus possible de faire venir des microfilms depuis Salt Lake City jusqu'au centre de recherche familiale le plus proche de son domicile. L'information n'est pas nouvelle, car l'église de Jésus Christ des Saints des Derniers Jours avait déjà annoncé depuis plusieurs années son changement de technologie. Pour reproduire les registres d'état civil confiés par les services d'archives, la transition a eu lieu depuis longtemps et l'appareil photo numérique a remplacé la prise de vue par film argentique.

Non, ce qui change, c'est que même la distribution ou la location de l'imposant stock de microfilms va être arrêtée, car le système est jugé obsolète. Les généalogistes ne pourront plus se pencher sur ces fameuses sources microfilmées permettant d'avancer sa généalogie où que l'on soit dans le monde entier. Toutefois, ce n'est pas une perte trop lourde pour les chercheurs d'ancêtres, puisque le système est remplacé par le numérique. Il est en effet beaucoup plus facile de consulter la copie numérique d'un registre sur son écran depuis le site Familysearch, que de manipuler une bobine de microfilm sur le lecteur du centre de recherche des Mormons.

Dores et déjà,plus de 1,5 milliard d'images ont été numérisées et il faudra jusqu'à la fin 2020 pour numériser le reste des microfilms. Et si l'on sait lire entre les lignes, on comprend que les centres de recherche familiale sont désigné pour un rôle nouveau : assurer la communication des images numériques qui ne seraient pas autorisées par diffusion sur Internet. En France, la CNIL a autorisé l'église des Mormons à numériser sa collection de microfilms, mais pour sa diffusion, elle doit signer des accords avec chaque département, ce qui est loin d'être fait. En revanche, une communication dans les centres Mormons est légalement possible. Même si pour l'état civil, ce service n'a qu'un intérêt tout relatif, puisque seuls une poignée de départements ne le propose pas, il prend tout son intérêt pour d'autres sources généalogiques françaises. Affaire à suivre, donc...

Liens

Ce guide de généalogie peut vous intéresser : Comment utiliser Familysearch, la base des mormons

2 commentaires

SA le 27 Juin 2017 à 23h04

L'annonce sur le portail est également disponible en français : https://www.lds.org/callings/temple-and-family-history/familysearch-microfilm-discontinuation?lang=fra

La diffusion sous forme d'images numériques, même limitée aux Centres d'Histoire Familiale, est soumise à l'accord des départements.

Pour répondre à Brigitte S, ce qui fait qu'une collection est disponible en ligne sans restriction ou dans un CHF uniquement n'est pas sa disponibilité ailleurs, gratuite ou non, mais les droits de diffusion qui sont concédés par les autorités compétentes (comme les départements). Les CHF continueront donc de proposer la consultation d'images à partir du moment où FamilySearch y est autorisé. Si un accord prévoit que la diffusion gratuite de ces images des paroisses allemandes est autorisée dans les CHF, vous pourrez toujours les y consulter, quand bien même elles sont en accès payant ailleurs.

Pour résumer, la fréquentation des centres aura effectivement plus d'intérêt pour consulter des collections qui y sont restreintes que pour celles disponibles depuis la maison mais surtout, les CHF s'orientent vers un rôle plus pédagogique à travers les nouvelles technologies qui seront destinées à amener toute la famille à découvrir ensemble son histoire familiale.

Brigitte S le 27 Juin 2017 à 10h06

Si j'ai bien compris, ce qui est gratuit en ligne quelque part dans le monde ne sera pas mis en ligne par FamilySearch; Quid alors des microfilms des paroisses allemandes, qui sont bien ligne maintenant, mais sur un portail payant et cher ... Quant à équiper les CHF partout d'ordinateurs permettant d'accèder aux ressources non libres d'accès, je crois que ca ne va pas se faire rapidement . On verra bien

Plan du site La Revue française de Généalogie