MyHeritage aide à retrouver les biens perdus pendant la Shoah

Catégorie : Médias Web  |  le 01 Août 2013 par Guillaume de Morant

Il y a 27 millions d'arbres généalogiques sur le portail généalogique MyHeritage et environ 70 millions d'utilisateurs. Pourquoi n'y figureraient pas les descendants des personnes spoliées par les nazis pendant la seconde guerre mondiale ? C'est l'idée de Gilad Japhet, le PDG de My Heritage en lisant il y a quelques mois un article racontant toutes les difficultés rencontrées par la Claims Confrence, une organisation privée, pour identifier et localiser les descendants des personnes spoliées de leurs biens par l'Allemagne nazie.

Une liste officielle a été établie pour permettre à l'Allemagne d'aujourd'hui de verser des indemnités aux survivants et à leurs descendants. Malheureusement, le temps passant, il devient de plus en plus difficile de les identifier. Et comme dans les familles, le souvenir des biens possédés s'estompe, de nombreux ayant-droit passent à côté de sommes d'argent non négligeables.

Gilad Japhet a mis quelques noms dans le moteur de recherche du portail et en a aussitôt trouvé plusieurs. C'est ainsi, un peu par hasard que cela a commencé. Depuis, le PDG a constitué une équipe de 5 personnes qui a concocté un outil automatisant les rapprochements. "Nous cherchons simplement les noms dans le moteur SuperSearch. Depuis nous avons déjà contacté environ 150 personnes, administrateurs d'un site familial de MyHeritage pour leur dire, qu'eux-mêmes ou une personne figurant dans un arbre sur MyHeritage, peuvent réclamer une réparation", explique t-on chez MyHeritage.

L'affaire a pris de l'ampleur ces derniers jours suite à la publication d'un article par le New-York Times racontant la surprise de Cati Holland, une allemande de 75 ans ayant reçu un mail étrange venant de MyHeritage. Elle était admissible à recevoir une indemnité pour le magasin de sa grand-mère à Berlin saisi par les nazis il y a plus de 70 ans. Dans la famille de Cati Holland, on pensait que tout était perdu lorsque ses parents ont fui l'Allemagne. Il ne leur était jamais venu à l'idée de demander une indemnisation.

Mais l'argent est là : depuis 1945, l'Allemagne a payé environ 70 milliards d'euros pour indemniser les victimes de l'Holocauste. Plus de deux millions de personnes ont reçu des paiements forfaitaires, certaines reçoivent toujours des pensions. Il faut faire vite, les descendants ont jusqu'au 31 décembre 2014 pour réclamer les biens de leur famille. MyHeritage dont le siège social se trouve en Israel agit gratuitement et ne demande aucune participation financière aux familles. "Nous faisons cela comme une mitsva - qui dans le judaïsme est une bonne action", a déclaré Gilad Japhet.

liens :

Il n'y a pas de commentaire

Plan du site La Revue française de Généalogie