MyHeritage lance les photos partagées et la vérification de cohérence

Catégorie : Médias Web, France  |  le 20 Mars 2017 par Guillaume de Morant

C'est sûr, un arbre généalogique avec photos, c'est plus joli qu'un arbre généalogique sans photo. Que faire si vous n'en n'avez pas ? Pour vous même, faites des selfies ! Sinon, pour vos ancêtres, grands-parents, oncles et tantes éloignés, MyHeritage vient de mettre en place Photo Discoveries. Cette fonctionnalité vous permet d’ajouter facilement des photos, basées sur le travail d’autres utilisateurs, à des personnes de votre arbre généalogique qui n’en ont pas.

Le principe est simple : les ancêtres sont les mêmes pour un utilisateur et tous ses cousins, et autres parents éloignés. Par conséquent, il est probable que certains de vos parents possèdent des photos inédites de vos aïeux communs. Ceux-ci doivent avoir activé la case des paramètres de confidentialité et avoir autorisé la copie de photos à partir des Smart Matches.

Ces conditions étant réunies, le moteur de recherche Photo Discovery compare vos ancêtres qui n'ont pas de photos aux mêmes personnes figurant dans d'autres arbres et illustrées par des photos. Et vous propose de les rattacher à votre arbre par paquet de 10. Lorsqu’une photo est copiée, une citation de source est créée automatiquement. Le système, sans être inédit, permet un rattachement sans effort de photos intéressantes pour illustrer vos arbres.

Autre nouveauté chez MyHeritage : la vérification de cohérence. C'est l'adaptation au Web d'une fonctionnalité existante sur le logiciel Family Tree Builder. L'idée est de vérifier la cohérence des données de votre arbre en effectuant des calculs simples (une personne est née avant son père, est trop jeune pour avoir un enfant, etc.), ou plus subtils (elle est mentionnée sur une photo datée d'avant sa naissance).

Certes, toute incohérence peut facilement être ignorée et elle ne sera pas rapportée de nouveau. Mais la liste des incohérences est parfois un peu agaçante : des mères âgées de 15 ans, le cas est relativement fréquent avant le 18e siècle, des pères âgés de 70 ans aussi. Autre signalement : un inventaire après décès est postérieur à la date du décès. Ah bon, en quoi est-ce une incohérence ? Elle est pourtant dument signalée comme telle ! L'outil devrait sans aucun doute être affiné par MyHeritage dans les semaines à venir.

Liens

Il n'y a pas de commentaire

Plan du site La Revue française de Généalogie