Après l'Aquitaine, l'Ina lance son opération "Mémoires partagées" en Lorraine

Catégorie : Nouveautés, Meurthe-et-Moselle  |  le 27 Février 2013 par Véronique Tison

La Revue française de généalogie s’était fait l’écho, en juillet 2012, du lancement en Aquitaine de Mémoires partagées, initiative de l’Institut national de l’audiovisuel pour collecter et mettre en valeur les trésors audiovisuels insoupçonnés enfouis dans les archives personnelles des Français.

Près de 500 contributions ont été apportées, dont les meilleures seront dévoilées en mars sur la nouvelle version du site ina.fr. Les films amateurs aquitains ont aussi fait l’objet d’un film de 26 minutes réalisé par Gaëlle Royer, une Histoire de mémoire, qui a été projeté localement et sera également mis en ligne.

Après l’Aquitaine, la Lorraine est depuis le 25 février la deuxième région à accueillir le tour de France patrimonial de l’Ina, avec le concours du Centre image Lorraine (CIL, ex-Conservatoire régional de l’image) qui est spécialisé dans le traitement et la valorisation des archives photographiques et cinématographiques du Grand Est.

L’appel à contribution, qui s’adresse aux particuliers mais aussi aux associations et aux entreprises, concerne tous les films amateurs, quels que soient leur époque ou leur support d’origine (film, Super 8, cassettes VHS etc…), dès lors qu’ils illustrent différents aspects de l’histoire ou de la culture.

Les films amateurs seront visionnés et sélectionnés par les documentalistes de l’Ina. Ceux qui présenteront une valeur patrimoniale seront diffusés sur le site ina.fr et sur la chaîne Ina Mémoires partagées, consultable sur Dailymotion. Des projections sont également prévues aux manifestations de Nancy Renaissance 2013, le 7 juin prochain, et le 6 octobre à la Nuit Blanche de Metz.

La marche à suivre pour contribuer est expliquée sur une page dédiée du site ina.fr consacrée à l’opération. Les contributeurs ayant des documents à numériser doivent passer par l’intermédiaire de Forever, un prestataire privé partenaire d’Ina (c’est payant mais une réduction de 30% est accordée avec le code MPINA) qui transmet ensuite une copie à l’institution tout en renvoyant l’original ainsi qu’une copie au propriétaire du film.

Les documents déjà au format numérique se déposent directement sur la plateforme Dailymotion, sans frais.

L’Ina, dont le rôle est à la fois de sauvegarder et de mettre en valeur le patrimoine audio-visuel français, conserve à ce jour cinq millions d’heures de documents télé et radio et en numérise 930.000 autres par an. Mais c’est la première fois que l’institution créée en 1975 s’ouvre aux archives des particuliers.

Cliquez sur : www.dailymotion.com/sas/inamemoirespartagees

Lire aussi : L'Ina s'ouvre aux archives personnelles des Français

Il n'y a pas de commentaire

Plan du site La Revue française de Généalogie