Le Centre généalogique du Finistère a dépassé les 9 millions de relevés

Catégorie : Nouveautés, Finistère  |  le 30 Novembre 2016 par Guillaume de Morant

Le travail inlassable de relevé de l'état civil par les bénévoles du Centre généalogique du Finistère porte ses fruits. La base vient de dépasser les 9 millions d'index, soit 4,5 millions de naissances, 1,2 million de mariages et 3,3 millions de décès. A ces relevés sont associés 110.000 références des parcours de vie des individus qui lient les actes de naissance, mariage et décès à des biographies, des extraits de journaux et dictionnaires, des renvois sur Internet vers les dossiers de la Légion d'Honneur, des résistants du Finistère. Une manière originale de constituer une base d'individus aux multiples ramifications sourcées.

"Nous avons même commencé la saisie des registres matricules du département à partir de l'acte de naissance", se félicite Jean-François Pellan, le président de l'association. La base, dynamique, ne cesse de s'agrandir. Depuis plusieurs années, le cercle a une politique active de dépouillement et constitue des bases de données : la Base RECIF (Relevés de l’Etat Civil Finistérien) qui dépasse donc les 9 millions d'index, la Base BAGAD (Base des Généalogies des Adhérents) qui regroupe les généalogies informatisées des adhérents, la Base HORSEC (Base Hors Etat Civil) où l'on trouve le relevé des bagnards du bagne de Brest, les victimes civiles de la guerre 39-45 et les relevés de personnes ayant effectué le même métier (orfèvres finistériens, employés des chemins de fer, marins, etc.), la liste des Finistériens morts pour la France, etc. ; la base des Tutelles, curatelle, émancipation qui contient 10.348 actes avec index patronymique, la base des Décrets de justice préalables à un mariage avec ses 2.874 actes.

La consultation des bases est réservée aux adhérents, mais certaines bases sont accessibles de manière limitée aux non-adhérents. Par exemple la base Recif indiquera simplement les patronymes, années et cantons. Sinon, l'accès se fait aussi par le système de consultation Geneabank si vous êtes membre d'une association qui participe à ce partage d'actes accessibles avec des points. Le Centre généalogique du Finistère s'est toujours refusé de verser ses relevés et dépouillements sur des systèmes commerciaux, y compris Bigenet, celui de la fédération française de généalogie. Avec 5.279 adhérents, c'est la plus importante association de généalogie en France.

Liens

Il n'y a pas de commentaire

Plan du site La Revue française de Généalogie