Abonnés
Dossiers

Faut-il faire confiance aux mentions marginales ?

Voici l’étonnante histoire de Clément Gastal, tombé à Verdun en juin 1916 et marié à Paris six semaines plus tard. Un exemple qui pose une question existentielle au généalogiste : faut-il faire confiance aux mentions marginales ?

L'accès à cet article est protégé

Identifiez-vous

Abonnez-vous

Retrouvez ce dossier dans nos publications