Abonnés
Dossiers

La gourmandise : un péché savoureux

leemagelr5001166.png

Le péché de gourmandise est largement transmis à travers les prêches ou les représentations comme ici dans ce détail du tableau "Les sept péchés capitaux" de Jérôme Bosch, Madrid, musée du Prado.
Crédits
Luisa Ricciarini/Leemage
Si aujourd’hui la gourmandise a plutôt une bonne image, il n’en a pas été de même au cours des siècles passés puisque parmi les sept péchés capitaux chers à l’Église catholique, elle en fut au départ parmi les plus graves. L’auteure nous explique comment elle a évolué dans nos mentalités.

Pour accéder à cet article (et soutenir le travail de la rédaction), abonnez-vous dès maintenant au site Internet (formules 100 % numérique et Intégral) :

 

Identifiez-vous

Abonnez-vous

Retrouvez ce dossier dans nos publications

Cela peut vous intéresser