Dossiers

Filtrez par catégorie

Méthodes & Ressources
Internet & Logiciels
Magazine & Histoire
Abonnés
Lors d’une recherche généalogique, il n’est pas rare de découvrir un aïeul ou une aïeule victime de guerre. Pour leur rendre hommage, il est possible de leur faire attribuer la mention « Mort pour la France », sous réserve que leur cas respecte quelques conditions.
Pour les Algériens, il suffirait de retrouver la preuve de nationalité française d’un parent pour l’obtenir soi-même. Cette quête a pris une telle ampleur que les Archives nationales ont mis en place des mesures spécifiques que nous détaillent leur directeur, Bruno Ricard.
Des Hollandais, qui viennent d’acheter une maison à côté de la demeure familiale de notre lecteur, lui confient une liasse de documents anciens, qui révèlent une vraie histoire de famille. Se pose alors une première question : à qui appartiennent réellement ces documents ?
Le saviez-vous ​​​​​​​? On peut en France se faire débaptiser ou plutôt on peut demander à se faire effacer des registres paroissiaux de baptême. C’est ce que l’on appelle un acte d’apostasie. Le mouvement qui était plutôt confidentiel a pris de l’ampleur.