Les généalogistes de l'Aude pétitionnent pour les archives en ligne

Catégorie : Archives, Aude  |  le 30 Mai 2011 par Guillaume de Morant

La pétition a déjà recueilli 313 signatures à l'heure où nous écrivons ces lignes. Adressée au Conseil Général de l'Aude, la supplique fait valoir une mesure d'égalité, "les audois expatriés ou les personnes ayant eu de la famille audoise mais n'habitant pas dans l'Aude sont obligés de se déplacer aux Archives départementales à Carcassonne pour toute recherche, y compris généalogique". Dans ce domaine, expliquent les pétitionnaires, l'Aude se trouve dans le peloton de queue de la numérisation de ses archives. Il reste en effet 30 départements à ne pas proposer d'archives généalogiques en ligne. Et il suffirait de peu, plaident-ils, car le projet est "déjà techniquement prêt".

Cette initiative a t-elle des chances d'être entendue ? Les généalogistes pétitionnaires de l'Aude ont-ils raison d'exprimer ainsi leur demande auprès d'élus pour qu'elle soit prise en compte ? L'avenir le dira, mais quelques précédents ont parfois remporté un certain succès. Ainsi, en 2007, alors que le Conseil Général de l'Hérault ne cachait pas d'ouvrir un site Web d'archives payant, une pétition signée par plus de 3.000 personnes, soutenue par un fort mouvement de mécontentement local, avait fini par peser sur le débat. Finalement, les archives de l'Hérault ont ouvert un site... gratuit. On cite volontiers également l'exemple de la Manche en juillet 2010, où la mobilisation des généalogistes et des associations a fini par influencer la décision des élus. Le site de la Manche est lui aussi gratuit.

En revanche, deux pétitions, malgré le nombre de leur signataires, n'ont pas réussi à faire bouger les choses. Ce sont celles lancées pour obtenir la gratuité du site des archives du Calvados (3.408 signatures) et de la Meurthe-et-Moselle (6.415 signatures).

5 commentaires

Midu le 21 Août 2018 à 23h56

En 2018, les archives sont en ligne... mais indigentes.
D'autres, pas de recensement de population et un site lourd comme le "paléolithique" ou d'autres encore demander un acte d'état civil pour 30 €.
Se déplacer, soit : allons en Espagne, pourquoi pas ?
Midu

c'est pour 2012 le 29 Juillet 2011 à 10h32

Jean-Louis Bonnet vous plaisantez ? Mais peut-être êtes-vous « du coin » et n’avez-vous pas de recherche à faire sur l’hexagone ? Outre les frais de route et d’hôtels, il faut du temps beaucoup de temps pour jouer au petit poucet. Je suis frustrée car c’est dans l’Aude que se trouvent mes ancêtres paternels.
Je ne suis pas de ceux et celles qui piquent les données sur un fameux site de généalogie, mais de celles qui aiment avoir un acte, connaitre un métier, regarder une signature et aller plus loin toujours plus loin.

Je n’ai pas besoin d’aide, je sais faire j’ai même eu la chance de pouvoir avoir accès aux documents eux-mêmes et de pouvoir en faire des photocopies. C’est fort émouvant de tenir entre ses mains d’original signé par ses ancêtres
..
. J’ai envie d’en savoir plus sur cette histoire familiale. Les Alpes-Maritimes, par exemple, nous offrent les journaux de l’époque, quel plaisir de pouvoir, A TEMPS PERDU, faire des recherches, retrouver des articles sur les siens.
Oui, je souhaite pouvoir avoir accès sur internet à l’état civil ET aux recensements. Peut-être les archives me verront-elles alors pour des compléments d’informations. Je pourrais aussi ainsi que d’autres membres de ma famille avoir le bonheur de sillonner des villages afin de retrouver des lieus, des maisons, des cimetières car c’est cela aussi Monsieur la généalogie.
Mon compagnon est un DE un vrai de vrai et alors !!! Dans mes veines circule du sang multiple aristo, d’illettrés, d’étrangers riches et pauvres et alors ? Il y a des gens bien partout et des C… aussi
2012 enfin MERCI
Merci aux archives, au département ….

Plan du site La Revue française de Généalogie