Infos

1940 : les Parisiens dans l'exode

exodeparis1940.jpg

Crédits
LAPI / Roger-Viollet

La pandémie que nous vivons a provoqué il y a quelques mois le départ vers la province de milliers de Parisiens qui pensaient échapper ainsi à la menace virale et aux restrictions qui en découlaient. Cet épisode n’est pas sans rappeler celui que vécurent les habitants de la capitale il y a 80 ans : l’exode massif qui jeta sur les routes 2 millions d’entre eux. C’est à ce moment particulier de l’histoire de la Seconde Guerre mondiale qu’est consacrée l’exposition proposée actuellement par les musées de la Libération de Paris, du général Leclerc et Jean Moulin réunis en un même lieu sur la place Denfert-Rochereau.

L’exposition revient sur cet épisode, bref en durée puisqu’il s’est déroulé du 3 au 14 juin 1940, mais essentiel dans l’histoire de notre pays. Poussés par la peur de l’arrivée des Allemands et du sort – réel ou imaginaire – réservé aux civils lors des conflits précédents, les deux tiers de la population parisienne quittèrent la capitale par tous les moyens disponibles : à pied, à bicyclette, en train ou en voiture pour les plus chanceux. Parmi eux, 90 000 enfants se retrouvèrent exilés et perdus. L’exposition s’attache notamment à témoigner de leur sort durant cette période : certains avaient été envoyés en province par leurs familles pour les protéger, d’autres furent dans la pagaille séparés des leurs et ne purent les retrouver. Les amateurs d’archives et férus de généalogie repèreront les documents établis ensuite pour les aider par l’administration, maintenant conservés aux Archives nationales : un dossier accompagné d’une photographie était ouvert pour chaque enfant et portait la mention « retrouvé » lorsqu’il avait rejoint les siens. Pour faciliter les retrouvailles, des annonces étaient publiées dans la presse, en particulier féminine.

À côté des photographies, dessins d’enfants racontant l’exode, objets, d’autres documents d’archives émaillent le parcours, parfois en lien encore avec la situation tragique des plus jeunes : un état des enfants perdus aux cours de l’exode, des réfugiés et recherchés par leurs parents, un certificat de rapatriement de réfugiés par la route provenant d’archives familiales, formulaire de demande d’Allocation de Réfugiés établi localement pour permettre aux Parisiens exilés de subvenir à leurs besoins… autant de documents qui révèlent les détails d’un moment de vie parmi les plus difficiles qu’aient connu nos parents et grands-parents résidents à Paris durant la Seconde Guerre.

reportage_1940_les_parisiens_dans_lexode_musee_de_la_liberation_de_paris

Informations pratiques

1940 Les Parisiens dans l’exode

Commentaires