Infos

39 départements concernés par les restitutions belges

2021-10-07restitution-550-documents-france01high.jpg

Nicolas Chibaeff, Directeur des archives du Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères, Karel Velle, Archiviste général du Royaume, et l'ambassadrice de France en Belgique, Mme Farnaud-Defromont, lors de la restitution des archives ce 5 octobre 2021.
Crédits
© Archives de l’État.

Une ultime restitution d'archives a eu lieu début octobre à Liège en Wallonie, quand la Belgique a rendu officiellement à la France 550 documents volés dans les archives françaises. Ces archives avaient été dérobées entre 1981 et 2001 dans 39 services d'archives départementales ou communales (voir liste ci-dessous), aux Archives nationales, aux ministères de la Défense et des Affaires étrangères.

En 2001, la police judiciaire belge avait démantelé un réseau de voleurs et receleurs transfrontaliers qui agissaient aussi bien en France, qu'en Belgique et en Allemagne, alimentant ainsi illégalement le marché des manuscrits pendant de nombreuses années. La vigilance du personnel des Archives de l’État à Liège de l’époque a déclenché l'arrestation de l’auteur des vols et ses complices, des receleurs belges et français qui ont été depuis condamnés.

Mais il a fallu des années, avec l'aide des services d'archives, pour dresser un inventaire précis des pièces dérobées, d’authentifier et de réattribuer des centaines de documents. La plupart datent des époques révolutionnaire, consulaire et impériale, d'autres sont parfois plus anciens comme une lettre de Louis XIII de 1628.

On y trouve par exemple des centaines de passeports intérieurs français de la période napoléonienne et la Restauration, des documents de la présence allemande en Alsace et Lorraine, des documents d'une fabrique d'orgues des Archives nationales du Monde du travail ou encore des actes de francisation de bâtiments de la marine du commerce français. 

Malheureusement, durant une aussi longue période, les voleurs ont vendu des milliers de pièces à des particuliers. Les archives de l'Etat en Belgique lancent d'ailleurs un appel au grand public : si vous avez des doutes sur l’origine des archives que vous conservez, n'hésitez pas à les contacter ! 

Début 2021, les Archives de l'État de Belgique avaient déjà restitué 600 pièces dérobées par les mêmes auteurs aux Archives départementales de la Marne. 

Liste des départements concernés

  • Aisne, 6 pièces
  • Alpes-Maritimes, 1 pièce
  • Bas-Rhin,19 pièces
  • Belfort, 1 pièce
  • Bouches-du-Rhône, 1 pièce
  • Calvados, 4 pièces
  • Côte d'Or, 7 pièces
  • Charente Maritime, 1 pièce
  • Doubs, 1 pièce
  • Drôme, 1 pièce
  • Essonne, 1 pièce
  • Eure-et-Loir, 1 pièce
  • Gard, 2 pièces
  • Gironde, 2 pièces
  • Haute-Garonne, 2 pièces
  • Haute-Marne, 1 pièce
  • Haut-Rhin, 2 pièces
  • Hauts-de-Seine, 1 pièce
  • Haute-Vienne, 1 pièce
  • Isère, 1 pièce
  • Landes, 1 pièce
  • Loire, 2 pièces
  • Maine-et-Loire, 1 pièce
  • Manche, 8 pièces
  • Meurthe, 3 pièces
  • Morbihan, 2 pièces
  • Moselle, 38 pièces
  • Nord, 7 pièces
  • Pas-de-Calais, 17 pièces
  • Rhône, 1 pièce
  • Saône-et-Loire, 1 pièce
  • Sarthe, 1 pièce
  • Savoie, 1 pièce
  • Seine-et-Marne, 1 pièce
  • Somme, 2 pièces
  • Var, 2 pièces
  • Yonne, 1 pièce
  • Yvelines, 1 pièce
  • Ville de Paris, 39 pièces

Liste communiquée par les Archives de l’État par l’intermédiaire de Marie Cappart

Commentaires