Infos

AD 15 : Les archives du Cantal primées pour leur outil collaboratif

Bravo aux archives départementales du Cantal qui reçoivent le prix Territoria 2010 pour leur outil d'indexation collaborative de l'état civil. En fonction depuis juin 2010, cet outil permet à chaque internaute d'annoter la page du registre qu'il est en train de consulter. L'annotation consiste à indexer les noms et prénoms des personnes concernées et d'indiquer la date exacte de l'acte. Le but ? Permettre aux chercheurs suivants de retrouver immédiatement une personne par son nom ou un acte par sa date.

Le prix Territoria est décerné depuis 1986 par un jury présidé par le Ministre de l'espace rural et de l'aménagement du territoire afin de mettre en valeur les pratiques innovantes des collectivités. Cette année, c'est la démarche du Cantal, particulièrement appréciée des généalogistes, qui a été mise à l'honneur pour les liens que le site a su créer entre les chercheurs, les internautes généalogistes, les archivistes et aussi des partenaires privés.

Car avant d'arriver à l'outil d'indexation collaborative, les archives du Cantal sont passées par de nombreuses étapes préliminaires. De 2006 à 2009, les registres paroissiaux et d'état civil, des origines à 1932, ont été microfilmés en partenariat avec les Mormons. Puis de 2007 à 2010, ils ont été numérisés en partenariat avec le cabinet Coutot-Roehrig. Parallèlement, à partir de 2008, les actes numérisés ont été mis en ligne. Enfin, début 2010, un travail a été fait avec un prestataire, la société Naoned-Systèmes pour mettre au point l'annotation collaborative avec le logiciel Mnesys. Après 5 mois de tests, l'ergonomie en a été affinée et tout fonctionne depuis juin 2010.

Au fil de la participation des internautes, la base des noms et des prénoms grandit au rythme de 1.000 signets par jour et vient enrichir les instruments de recherche réalisés par les Archives. Le cercle vertueux s'amorce, le généalogiste néophyte trouve facilement ses ancêtres, en retour, il est encouragé à travailler à l'enrichissement collectif. Le tout reposant bien sûr sur le volontariat et une totale gratuité. Au bilan, le site archives.cantal.fr reçoit en moyenne 1000 visites par jour et 90 000 pages sont consultées quotidiennement. Depuis le 1er septembre 2008, 148.000 visiteurs uniques (soit presque le nombre d'habitants actuels du Cantal) provenant de 96 pays différents ont vu 52 millions de pages. Les AD du Cantal sont donc passées de 1350 lecteurs en 2007 (en salle) à 73.000 en 2009 (première année pleine) : la fréquentation du service public des Archives a été multipliée par 55.

Devant cette dynamique, les archives du Cantal envisagent d'étendre cette indexation à d'autres types de sources historiques (recensements de population, tables de successions, minutes notariales, etc.). Le prix Territoria 2010 sera remis le 1er décembre au Sénat.

Commentaires