Infos

Affaire Michelin : la justice va avoir recours à la généalogie

C'est une affaire incroyable qui revient sur le devant de la scène, celle opposant un ostéopathe de 43 ans, Jean-Philippe Rouchon, à la famille Michelin (oui, les pneus). Cet homme a déposé un recours en filiation, car il prétend être le fils de Patrice Michelin, petit-fils du fondateur de la célèbre firme auvergnate. Patrice Michelin étant décédé en 2006, ce fils non reconnu a été écarté de son héritage. Hier, le Tribunal de grande Instance (TGI) de Paris a renvoyé cette affaire au 9 novembre, pour une mise en cause des autres héritiers. Selon l'avocat du plaignant, maître Gilbert Collard, "un généalogiste va être missionné pour identifier et retrouver ces héritiers que nous ne connaissons pas tous".

La décision rendue mardi signifie que le tribunal estime nécessaire d'assigner l'ensemble des héritiers de Patrice Michelin pour régler le contentieux. Pas sûr que le professionnel saura s'y retrouver d'ici le 9 novembre pour identifier tous les ayants-droits, car Patrice Michelin, marié trois fois, a eu 7 enfants légitimes. Pour l'anecdote, il se serait accusé du meurtre de sa première femme, maquillé en accident de chasse en 1960... Décidément abonnée aux tragédies, la famille Michelin a vu disparaître dans un accident de bateau, l'avant-dernier P-DG du groupe, Edouard Michelin, décédé en 2006. Patrice Michelin était lui même le fils de Marcel Michelin, concepteur des locomotives Michelines, disparu en déportation en 1945, petit-neveu d'Etienne Michelin, mort dans un accident d'avion en 1932, et également petit-neveu de Pierre Michelin, décédé dans un accident de voiture en 1937...

Commentaires