Infos

Archives de la Grande Guerre : le livre d'or de l'Instruction publique

Les Archives nationales organisaient lundi 8 décembre 2014 une session baptisée "Sources généalogiques et Grande Guerre aux Archives nationales" sur son site de Pierrefitte-sur-Seine. L'occasion de découvrir ou redécouvrir six ressources à explorer pour en savoir plus sur le parcours de nos ancêtres.

Pour ceux qui n’ont pas eu la chance d’y assister voici un petit compte-rendu. Après la présentation des dossiers de naturalisation, des registres d'état civil des régiments et du livre d'or des morts pour la France, poursuivons avec l'intervention d'Édith Pirio sur le livre d'or de l'Instruction publique.

Les archives concernant ce fonds se trouvent dans les papiers de cabinet sous les cotes F/17/12751à F/17/12816. Ce sont donc 66 articles qui comprennent :

  • la correspondance en vue de l'insertion au bulletin administratif émanant d'administration centrale, des grands établissements ou des écoles spéciales (F/17/12751) ;

  • la correspondance des recteurs en vue de l'insertion au bulletin administratif, classée par académie (F/17/12762 à F/17/12816).

On trouve dans cette correspondance des copies des citations qu'on ne retrouve pas dans les fiches, très succinctes qui donnent peu de renseignement (au mieux la fonction et le lieu d’exercice).

Il faut donc absolument les compléter par les fiches de Mémoire des hommes, les registres d’état-civil des régiments pour la période du conflit et des "sources complémentaires" dans les archives des administrations et des établissements d’enseignement pour connaître de la vie "d’avant" et celle "d’après" le cas échéant.

  • des fiches individuelles du livre d'or (F/17/12752 à F/17/12761) qui comprennent : les morts et blessés de l'administration des beaux-arts, de l'administration centrale du MIP, des établissements d'enseignement supérieur, de l'enseignement secondaire et primaire ; les citations, tous ordres d'enseignement confondus ; les promotions.

Pour retrouver les dossiers individuels dans la série F/17 et AJ/16, il faut interroger la base de données nominative QUIDAM sur les sites de Paris et Pierrefitte. Cette dernière est exhaustive pour les enseignants contemporains de la guerre. Les dossiers d’étudiants et d’anciens étudiants morts sous les drapeaux ont été quant à eux rassemblés sous les cotes AJ/16/6488 à AJ/16/6493.

Les facultés parisiennes de médecine et de droit ont conservé séparément les dossiers de leurs étudiants et anciens étudiants pour constituer un livre d'or. D'après mes recherches, la faculté de droit prépare une publication officielle des faits d'armes de son personnel et de ses étudiants en janvier 2015. Désormais ces fiches sont classées sous les cotes AJ/16/1684 à AJ/16/1682.

Pour en savoir plus : notice 47

A suivre :

  • Les archives nominatives des Pensions, par Michèle Conchon (département de l'Exécutif et duLégislatif).

  • Les testaments de la Grande Guerre au sein des minutes des notaires de Paris, par François Chancerel(département du Minutier central des notaires).

Lire aussi :

Commentaires