Infos

Archives en ligne : les compléments manchots

ad50avranches1.jpg

La nouvelle mise en ligne des Archives départementales de la Manche prolonge les collections de l’état civil avec les premiers registres postérieurs à 1892.
Crédits
Capture AD50

La bonne nouvelle d’avril, pour l’état civil manchot, c’est la mise en ligne des registres de la commune d’Avranches pour la période 1893-1912. Ces 5 456 nouvelles images enrichissent les collections antérieures du département qui ont toutes été numérisées et mises en ligne. Le complément pour chaque commune se fera au fil du temps, selon un programme de numérisation pluriannuel. Les nouveaux registres sont présentés avec un découpage annuel et par type d’actes, ce qui les rend facilement accessibles, et les tables décennales les complètent pour une recherche simplifiée.

Du côté des archives de l’Enregistrement, pas moins de 8 bureaux sont concernés par les nouvelles mises en ligne de tables de successions et absences : Gavray (1893-1907), Marigny (1956-1964), Les Pieux (1855-1865), Mortain (1887-1895), Pontorson (1800-1816), Torigni-sur-Vire (1939), Sainte-Mère-Église (1758) et Saint-Lô (1856). De quoi doper les recherches dans ce département dont l’état civil fut sinistré à la suite des deux guerres mondiales.

ad50avranches2.jpg

Les tables de successions et absences sont complétées pour 8 bureaux, comme celui de Marigny qui va dorénavant jusqu’en 1964.
Crédits
Capture AD50

Rappelons que ces tables de successions et absences concernent tous les défunts, quel que soit leu âge, et comportent leur nom, la date du décès, le nom des héritiers, une description succincte des immeubles composant la succession et la date de sa déclaration auprès de l’enregistrement. Pour trouver la date déclaration de succession dans les tables il est d’abord nécessaire de connaître le bureau dans lequel a été faite la déclaration. Les biens immeubles sont déclarés dans le bureau dont dépend leur situation. En revanche, les biens meubles et les rentes le sont dans le bureau dont dépend le domicile du défunt. Il peut donc exister, pour un même défunt, des déclarations dans plusieurs bureaux.