Infos

Archives nationales : ce que la stratégie 2021-2025 change pour les usagers

strategiean4.jpg

La stratégie 2021-2025 des Archives nationales s’inscrit dans les missions républicaines de l’institution.
Crédits
Archives nationales

Présentée le 15 novembre, la stratégie des Archives nationales pour la période 2021-2025 se décline en quatre axes. Elle a été élaborée notamment avec le comité des usagers et concerne directement les généalogistes.

strategiean1.jpg

Comme tous les dépôts d’archives, les Archives nationales sont confrontées au triple défi d’une collecte permanente de nouveaux documents, de leur classement et de leur mise à disposition des publics. Chaque année, 5 kilomètres linéaires de nouveaux documents s’ajoutent aux 373 kilomètres collectés depuis l’an 625.
Crédits
Archives nationales

Le premier des quatre axes de la stratégie 2021-2025 des Archives nationales s’intitule « Les citoyens au cœur de nos politiques ». Il a notamment pour objectif de mieux connaître les publics et leurs attentes, d’accompagner les usagers et simplifier leurs démarches. Cela passera, par exemple, par le développement d’un « guichet citoyen » où le public en recherche de résolution d’un problème personnel sera aidé dans sa démarche par des parcours-types, profilés et simplifiés, permettant un accompagnement adapté. Cette relation amplifiée avec l’usager se décline également sur cet axe stratégique par un développement des démarches participatives, c’est-à-dire l’implication de plus de lecteurs dans des projets d’indexation ou autres, afin qu’ils deviennent des « usagers-acteurs ». Ils seront également plus consultés pour définir les nouvelles orientations des Archives nationales dans une démarche de « design de service ».

strategiean2.jpg

L’axe 3 de la stratégie 2021-2025 des Archives nationales s’intéresse particulièrement au développement de l’accessibilité des données. Amélioration du point d’entrée, numérisations démultipliées, déclassification accélérée et développement de la reconnaissance automatisée des écritures manuscrites sont au programme.
Crédits
Archives nationales

Le troisième axe, « Des documents et données plus accessibles à tous » est encore plus orienté vers les lecteurs et la facilitation des recherches. Il s’agit en premier lieu de construire un accès unifié aux documents et aux données, en faisant notamment de la Salle des inventaires virtuelle un point d’entrée unique sur les fonds archivés. Il s’agit aussi d’offrir en ligne de nouveaux corpus numérisés car actuellement, même avec 8,8 millions d’images en ligne, c’est moins de 1 % des fonds qui est disponible sous forme numérique. L’axe 3 pointe aussi la nécessité de favoriser la déclassification des archives qui ont perdu leur sensibilité car la procédure actuelle implique des délais d’instruction jugés beaucoup trop longs. C’est également suivant ce troisième axe que les Archives nationales veulent devenir pôle d’excellence en reconnaissance automatique d’écritures manuscrites, à l’image des projets réussis dont nous nous faisons l’écho dans notre magazine.

strategiean3.jpg

Les chiffres-clés montrent le développement du lectorat et encouragent à développer encore plus les points de contact entre les archives et le grand public.
Crédits
Archives nationales

Les axes 2 et 4 de la stratégie 2021-2025 des Archives nationales sont, quant à eux, plutôt dédiés à la démocratisation culturelle et aux débats mémoriels. Ils s’intitulent « Des archives ouvertes sur la cité » et « Une mémoire collective pour les générations futures ». Leur objectif est de développer toujours plus la fréquentation des différents sites des Archives nationales, qu’il s’agisse de lecteurs ou de visiteurs des expositions.

Commentaires